Cliquez ici pour revenir au sommaire du site    

L'individu face au marché

Caractéristiques
4ème de couverture
Introduction
Sommaire - Contents
Acheter ce livre - Order this book


Caractéristiques

Auteur : Hervé Alexandre
Publication : 2000
Editeur : Editions EMS
ISBN : 2-912647-36-3
Nombre de pages : 110
Prix : 7,47 euros


4ème de couverture

Les diverses crises qui agitent les marchés financiers depuis 1998 (crise asiatique, russe, tension sur les marchés financiers occidentaux), entraînent une remise en cause du caractère véritablement rationnel des individus qui agissent sur ces marchés ainsi que du bon fonctionnement de ces derniers. Le fait que la valeur d'une entreprise comme Alcatel puisse perdre 38% en une journée renforce la méfiance de nombreux investisseurs vis-à-vis des marchés financiers, méfiance récurrente à chaque crise. De la même manière, la forte croissance des "valeurs internet" à l'automne 1999 et leur chute au printemps 2000 inquiètent tout autant les différents investisseurs.
Il semble exister un décalage entre l'apparente "exubérance irrationnelle" des marchés financiers, régulièrement dénoncée, et le rôle pourtant important de ces marchés dans notre système économique. Comment des individus, perçus par certains comme arrogants et insouciants, peuvent-ils être les acteurs principaux d'une des sources majeures de financement des entreprises et donc de l'économie mondiale ?
Cet ouvrage tente, à l'aide de quelques concepts théoriques fondamentaux de la finance, tels que celui d'efficience, de décrire et d'aider à comprendre la réalité des marchés financiers. On constate que ces derniers n'ont pas ce caractère erratique si souvent décrié et que les investisseurs, s'ils sont quelques fois exubérants, n'en sont pas moins rationnels.

Hervé ALEXANDRE est professeur agrégé des Universités en sciences de gestion à l'Université de Bourgogne. Il enseigne à l'I.A.E Dijon et est membre du LATEC (UMR CNRS 5118). Il dirige l'option finance du programme doctoral de gestion de cette Université.
Il est l'auteur de plusieurs articles portant sur les marchés financiers et sur le comportement des investisseurs.


Introduction

Considérons un individu qui, pour évacuer ses déchets, a le choix entre jeter, sans trier, l'ensemble de ses déchets ou perdre de façon apparemment "irrationnelle" du temps et de la place à trier cet ensemble. Très souvent, il choisira la première solution par gain de temps, d'espace alors qu'une gestion "efficiente" des déchets par l'ensemble de la société voudrait qu'un tri sélectif soit effectué par tous. Mais la "méconnaissance" de son environnement, "l'incertitude" concernant son avenir font que cet être humain va, de manière rationnelle, effectuer un choix qui ne semble pourtant pas générer "l'efficience" du système dans sa globalité. Le choix rationnel d'un individu peut-il aboutir à une situation inefficiente du système dans lequel il évolue ? Inversement, l'efficience d'un système peut-elle résulter de comportements individuels parfois irrationnels ?

Le besoin d'une description rassurante des investisseurs provient, d'une part, du rôle des marchés financiers comme apporteur de liquidités aux entreprises, donc financeurs de la croissance, et d'autre part, du besoin des théoriciens en hypothèses stables souvent nécessaires aux développements très formalisés de leurs travaux. Dans l'analyse économique classique, l'investisseur rationnel, froid calculateur, maniant les probabilités avec une capacité de calcul infinie a longtemps été le modèle de référence. Cependant, une telle description homogène des investisseurs ne permet pas d'expliquer le krach boursier de 1987 ou la crise asiatique plus récente dont les retombées sont, aujourd'hui encore, difficilement mesurables. La presse s'est emparée de ces phénomènes et s'étonne à chaque accident pour aussitôt accuser les spéculateurs ou les programmes d'aide à la gestion de portefeuilles. Ce livre ne prétend pas expliquer ces phénomènes financiers "anormaux" mais simplement donner quelques pistes de réflexions à même d'aider à déchiffrer l'evolution des marchés.

Dans un premier temps cet ouvrage s'intéressera à l'individu, l'investisseur qu'il soit professionnel ou amateur. Dans un environnement incertain, les invistisseurs s'ils sont rationnels, recherchent la satisfaction la plus importante possible, le plus de richesse, bref, la plus grande utilité possible. Les chercheurs ont longtemps donné différentes formes à cette utilité qu'ils formalisent à l'aide d'une fonction aux propriétés particulières (chapitre 1). Mais est-il raisonnable aujourd'hui de représenter la rationalité d'individus, dont on n'est même pas sûr qu'ils soient capables de maximiser quelque fonction que ce soit. Il s'avère que les investisseurs, même tous rationnels, même tous bien informés, n'adoptent pas un comportement toujours clairement lisible. Ainsi, certains investisseurs vont agir d'une façon apparemment déstabilisante pour les marchés financiers et, en tout cas, de manière susceptible de modifier significativement l'évolution des prix des actifs financiers dans le temps. Ces investisseurs peuvent se comporter de manières très diverses mais il est possible de les regrouper en quelques grandes familles dont la présentation fera l'objet du chapitre 2 et qui reposent sur l'acquisition et l'utilisation de l'information. Il est ainsi possible de séparer les individus qui imitent les autres par manque de temps et d'information, ceux qui spéculent et agissent à court terme en prenant beaucoup de risques et, enfin, ceux qui simplement n'utilisent pas toujours correctement une information qui peut en outre s'avérer incomplète.

Nous verrons que ces investisseurs évoluent dans un environnement incertain, déterministe ou aléatoire, mais toujours représenté à l'aide de probabilités (chapitre 3). Une représentation alternative déterministe est possible, à l'aide de la théorie du chaos déterministe, mais la complexité, alors engendrée, ne réduit aucunement l'incertitude caractéristique des marchés financiers à laquelle sont confrontés les investisseurs.

Après s'être intéressé à l'individu, cet ouvrage va, dans un deuxième temps, se focaliser sur le marché dans sa globalité. Le marché sera ici analysé comme résultant certes de l'action individuelle et quelquefois désordonnée de chaque investisseur présent mais également comme une entité abstraite dont l'évolution est analysée continuellement par les investisseurs, les chercheurs, les analystes financiers...

Nous analyserons le marché financier à travers la notion très discutée d'efficience. Le marché étant un lieu d'échange d'actifs, de répartition des richesses, il semble intéressant de s'interroger sur le bon fonctionnement de cet espace des choix d'investissement et de placement (chapitre 4). Ce débat sur l'efficience est ancien et semble aujourd'hui en passe d'être résolu. Cependant, la réalité de l'hypothèse d'efficience ne convainc pas tout le monde malgré un consensus important. Une part importante des investisseurs est, en effet, guidée par le désir d' obtenir une meilleure performance que celles obtenues en moyenne par les autres. Ces individus tentent alors de prévoir le futur à l'aide d'outils plus ou moins complexes qui répondent à la très forte incertitude (déterministe ou aléatoire, probabilisable ou non) qui régit son évolution. Nous nous intéresserons à ces méthodes de prévision grâce auxquelles certains investisseurs sont persuadés de faire mieux que les autres (chapitre 5). Nous verrons que l'utilisation de certaines méthodes de prévision n'est pas neutre pour l'évolution future des prix des actifs mais, également, que certaines catégories d'investisseurs, décrites précédemment, favorisent le recours à certaines méthodes de prévision. Ainsi, la présence plus ou moins importante de telle catégorie d'investisseurs utilisant majoritairement telle méthode de prévision génère une évolution particulière des prix des actifs sur un marché financier particulier. Poussés à l'extrême, ces comportements mimétiques, spéculateurs ou autres, peuvent engager le marché dans une évolution d'apparence anormale. Cette évolution peut se traduire par l'apparition de bulles spéculatives ou de krachs boursiers (chapitre 6).

Ainsi nous espérons que cet ouvrage participera à une meilleure compréhension des mécanismes qui interviennent entre individus et marchés financiers sans qu'une causalité directe, claire et unidirectionnelle soit pour autant possible à établir.


Sommaire - Contents

Préface 11
 
Introduction5
 
Chapitre 1. Rationalité : de l'utilité espérée à l'adaptabilité9
   1. Loteries et axiomatique des choix11
   2. Représentation de l'investisseur rationnel classique14
      2.1 L'attitude face au risque14
      2.2 Formes des fonctions d'utilité15
   3. Comportement de l'investisseur rationnel classique17
   4. La rationalité aujourd'hui19
 
Chapitre 2. Quelques comportements observés23
   1. Mimétisme25
   2. Spéculation27
   3. Bruiteurs31
      3.1 Les règles de décision31
      3.2 Les comportements bruiteurs32
 
Chapitre 3. Incertitude (déterminisme et aléas)39
   1. Un environnement déterministe ?40
      1.1. Le causalisme leibnizien41
      1.2. Déterminisme et libre arbitre42
      1.3. Le déterminisme méthodologique43
   2. Les probabilités comme mesure de l'incertitude44
      2.1. Les probabilités pour un univers aléatoire46
      2.2. Quelles probabilités pour les marchés financiers47
   3. La théorie du chaos déterministe49
 
Chapitre 4. L'efficience des marchés55
   1. Définitions et historique56
      1.1. De l'équilibre général à Fama (1970)56
      1.2. A la recherche de l'anomalie perdue59
      1.3. Du profit statistique au profit économique62
   2. Efficience et arbitrage64
      2.1. Réflexions techniques et anecdotiques64
      2.2. L'arbitrage65
 
Chapitre 5. Prévisions67
   1. L'analyse technique68
      1.1. Le chartisme69
      1.2. L'analyse mathématique70
      1.3. Evaluation71
   2. L'analyse fondamentale72
   3. Les techniques actuelles73
      3.1. Les réseaux de neurones74
      3.2. Les algorithmes génétiques78
   4. Pourquoi prévoir ?83
 
Chapitre 6. Bulles et krachs85
   1. Bulles spéculatives87
      1.1. La valeur fondamentale en finance88
      1.2. Les bulles rationnelles89
      1.3. Les bulles irrationnelles91
      1.4. Les bulles informationnelles92
   2. Krachs boursiers et valeurs extrêmes94
      2.1. Krachs boursiers et spéculation94
      2.2. L'apport de l'analyse des valeurs extrêmes97
 
Conclusion103
 
Bibliographie105
 
Table des matières109


Acheter ce livre

Vous pouvez commander ce livre chez amazon.fr en cliquant sur un de ces liens :
Acheter L'individu face au marché sur amazon.fr
ou
Acheter L'individu face au marché sur amazon.ca.


 Haut de la page    Bibliographie    Itinéraire de lectures    Sommaire du site

Votez pour ce site au Weborama