Exemple de la volatilité d'un portefeuille

Forum généraliste.<br>
Les thémes principaux de discussions donneront lieu à la création de nouveaux forums.

Modérateur : webmaster

Répondre
Le tribun
Messages : 64
Enregistré le : 01/03/2004 18:11

Exemple de la volatilité d'un portefeuille

Message par Le tribun » 09/09/2004 20:35

Je me suis dit : « Assez de blabla ! ». Autant être concret. Autant partager mon expérience.
Exemple d’un compte – rendu ou état des lieux concret du portefeuille « officiel » de Le tribun basé sur une seule ligne, warrant sur CAC 40, détenue quelques heures par mois donc quasiment toujours liquide et très peu exposé à toute hausse ou baisse brutale du CAC 40. Je précise également que je ne trade pas sur le même warrant en permanence, j’adapte l’achat en fonction des circonstances (call ou put, échéance et strike différents, sous la monnaie ou dans la monnaie, émetteurs différents). C’est de la sorte que j’opère depuis janvier 2003. Ici, cela ne concerne que l’année 2004.
J’ajoute également que je me garde bien de vous communiquer les différents soldes successifs du portefeuille, ça, je le garde pour moi, pas besoin d’étalage car ça me dérange. Je ne veux pas me faire passer pour un pauvre ou un riche.
Les variations exprimées en pourcentage sont celles de l’ensemble du compte à l’issue de chaque trade (après déduction du courtage) où les warrants sont vendus dès que la baisse atteint mon « stop loss » ou que la hausse atteint mon objectif de vente. Toutefois les variations réelles à la hausse et à la baisse des warrants achetés sont plus importantes mais largement atténuées par la proportion de liquidités restantes (proportion variable) de telle sorte que le portefeuille ne puisse pas connaître de variation excessive ou périlleuse en cas d’erreur d’anticipation.
Les dates affichées à gauche sont celles où la vente est réalisée (plus-value ou moins-value) sachant qu’une deuxième ligne n’est jamais constituée tant que la première n’a pas été vendue. Entre deux dates très rapprochées (swing trading éventuellement), je suis en attente de revente ou liquide et lors de phases apparemment longues, je suis liquide donc non exposé, ça ne veut pas dire que je ne travaille pas mais que j’observe et attends le bon timing souhaitable pour me positionner. Prendre son temps, c’est éviter d’être à contresens. C’est de la sorte que je peux mesurer l’efficacité et rien ne me pousse à faire évoluer ma façon de faire. Certains diront que le nombre de trades est peu significatif mais c’était déjà comme cela pour 2003. En 2001 et 2002, j’étais beaucoup plus actif pour des résultats pitoyables. Ce n’est pas la quantité de trades qui compte mais leur qualité.

Nombre de trades réalisés : 26
Trades gagnants : 24
Trades perdants : 2
Nombre maximal de gains successifs : 15
Nombre maximal de pertes successives : 2
Durée moyenne de détention de la ligne warrant : 1,8 jour (jours de fermeture inclus, de fait, cela devient du day-trading ponctuel bien que je n’y aspire pas)
Rendement brut du portefeuille (courtage + DDG déduits) : 65,29 %
Rendement de l’avoir non risqué : 5 % par exemple (EONIA)
Ecart-type du portefeuille (volatilité, risque réel) : 2,45 %
Ratio de Sharpe : 65,29 – 5 / 2.45 = 24,61

http://resultatsobtenus.chez.tiscali.fr ... tribun.doc

Je tiens également à préciser que j’étais à l’initiative du fil « Concernant les leçons des rendements historiques » (Forum « Vos avis »). J’avais présenté succinctement le ratio de Sharpe d’un portefeuille « officieux » présentant un rendement comparable mais avec une volatilité largement beaucoup plus importante (17 %) présentant ainsi un ratio de Sharpe proche de 4. Ce que je peux réaliser et constater d’un côté puis de l’autre est très instructif et riche d’enseignements de ce qu’il faut faire et ne pas faire pour augmenter son ratio.

Simplet
Messages : 78
Enregistré le : 01/09/2004 10:54

Portefeuille Warrant

Message par Simplet » 10/09/2004 07:57

Merci de votre réponse.

Elle est concrète et votre méthode facile à apréhender.

Ca veut donc dire, pour moi, que vous voyez juste et que vous ne payez pratiquement jamais la fourchette.

J'ai la même approche que vous sur les rapports (souvent inversement proportionnels) entre quantité et qualité dans les opérations boursières ainsi que sur le "blabla".

Votre méthode obtient des résultats c'est l'essentiel pour moi. Je vais donc me pencher avec attention sur votre fil ainsi que sur le ratio de Sharpe (et de Sartino).

Avez-vous des choses à dire sur la volatilité implicite?

Vs m'arrêtez si je fais erreur, plus elle est basse plus l'émetteur éstime que le scénario sera difficilement réalisable?

Mes questions sont les suivantes:


1- Restez vous uniquement sur les warrants CAC 40, parce que très liquides ou allez vous vers d'autres warrants phares?

Votre exposition (risque-rendement) est basée sur quoi?

Quels sont vos critères de selection?


2- L'exposition en temps (en heures ou jours):

a) Que reprochez-vous à une approche intra-day?



3- Concernant les warrants suivants votre avis m'intéresserait:

Warrants Société Générale suivants:

2212S, 2234S, 2238S,1888S

Le sous-jacent est le marché SPOT du brent à Londres (IPE, International Petroleum Exchange).

L'émeteur ne donne aucun renseignement sur la volatilité implicite et reste très vague sur la volatilité historique (un graphique à 30, 50, 100j de mémoire). Pourquoi?

L'effet de levier?


Cordialement,
Et encore bravo pour vos résultats concrets.

Vous ne me répondez toujours pas sur le FCP Bear.


Simplet

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités