Comment fixer ses stops ?

Forum généraliste.<br>
Les thémes principaux de discussions donneront lieu à la création de nouveaux forums.

Modérateur : webmaster

Oratorio
Messages : 77
Enregistré le : 22/10/2006 10:31

Message par Oratorio » 02/03/2007 15:40

Acman a écrit :Une seule conclusion : ne jamais avoir de regrets en bourse :wink:
Il faut aussi avoir des nerfs d'acier. Les marchés ces derniers temps sont volatiles. Les stops ne sont pas pertinents. Mon attitude ces derniers temps : j'ai des bonnes valeurs dans mon portefeuille. Ne pas vendre quelque soit l'ampleur de la baisse quitte à attendre 6 mois ou 1 an avant de retrouver mon capital.

Acman
Messages : 54
Enregistré le : 11/12/2006 16:15
Contact :

Message par Acman » 02/03/2007 15:46

D'accord en partie avec vous, car les niveaux de valorisation ne semblent pas excessifs... Mais qui vous dit qu'il ne vous faudra pas attendre beaucoup plus longtemps pour retrouver vos niveaux d'achat ? Tout dépend bien entendu des sommes engagés, du besoin que vous pouvez en avoir, etc..., mais je suis plutôt partisan d' "un tien vaut mieux que deux tu l'auras".

La baisse est violente, mais pas encore dramatique. Mais il peut être sage de fixer des niveaux en dessous desquels on coupe les positions, quitte à revenir dessus si l'anticipation est mauvaise.
Gérant de portefeuille. Initiations et formations à la bourse, suivi de portefeuille et analyses

Renard du Désert
Messages : 55
Enregistré le : 21/02/2006 22:37
Contact :

Message par Renard du Désert » 04/03/2007 01:22

Perso; je coupe mes position sur la moyenne mobile à 20 jours. Sur des semaines comme la derniere, en tous les cas cela fonctionne tres bien.

Renard

cristovil
Messages : 10
Enregistré le : 17/01/2007 12:20
Localisation : Dijon

Message par cristovil » 05/03/2007 13:16

Je me pose une question sur les ordres stop:

sont-ils soumis à des frais, au même titre que vendre ou acheter?

Acman
Messages : 54
Enregistré le : 11/12/2006 16:15
Contact :

Message par Acman » 05/03/2007 19:13

Les ordres stop ne sont soumis à des frais que s'ils sont exécutés, comme n'importe quel ordre. Les frais sont les mêmes que pour un ordre limite par exemple.

Cdt,
Gérant de portefeuille. Initiations et formations à la bourse, suivi de portefeuille et analyses

k11-sogood
Messages : 47
Enregistré le : 08/04/2006 02:33

Message par k11-sogood » 07/03/2007 00:25

Renard du Désert

C'est interessant pour un investissement MT.
Ne pouvant plus faire de l'intraday et CT - alors que je commence enfin à maitriser un peu les evenements - je vais regarder ça de près.

Acman
Messages : 54
Enregistré le : 11/12/2006 16:15
Contact :

Message par Acman » 07/03/2007 12:45

La MM20 fonctionne plutôt bien en tendance, mais attention lorsqu'elle s'aplati...
Gérant de portefeuille. Initiations et formations à la bourse, suivi de portefeuille et analyses

Renard du Désert
Messages : 55
Enregistré le : 21/02/2006 22:37
Contact :

Message par Renard du Désert » 07/03/2007 23:05

La mM20 avec une échelle de temps de la journée semble fonctionner pour un investissement de 2-3 semaines. Elle implique de ne pas démarrer sur le plus bas (qui est encore en dessous de la MM20). Elle implique aussi de travailler sur une tendance.

Pour faire de l'intraday, elle doit fonctionner de la meme facon mais avec une échelle de temps de l'ordre de l'heure

JR
Messages : 6
Enregistré le : 14/02/2007 14:48
Localisation : Sud ouest région parisienne

Message par JR » 08/03/2007 12:04

Pour moi, les stop peuvent être utilisés dans des contextes/objectifs très différents, et donc leur niveau fixé de façon très différentes.

Par ex. si je pars 1 mois en vacances sans réel moyen de suivre et d'intervenir, je peux mettre un ordre stop pour garantir une plus-value minimum sur un titre en cas de retournement du marché ou de mauvaises nouvelles sur la valeur. Le niveau dépend de cette PV min., donc de l'historique de mes titres.

Ils peuvent à l'inverse servir à plus court terme, mais là aussi de façons différentes : si je veux a priori rester sur le titre car j'anticipe une hausse durable, mais veux me prémunir d'une baisse forte brutale : je me base sur les droites des plus hauts et plus bas pour estimer les fluctuations "normales" de la valeur et je place un stop en dessous de la droite des plus bas (avec une marge à apprécier selon le niveau de risque que je suis prêt à accepter): on est en gros sur de l'analyse graphique avec les droites de soutien.

Le raisonnement ne sera sans doute pas le même si je spécule à très court terme en étant prêt à vendre dès que j'ai gagné x%, mais aussi avec un seuil de sécurité à la baisse car je joue sur le volume mais avec de faibles écarts.

Les seuils glissants (cours-x%) me paraissent par contre dangereux, sauf effectivement faible volatilité et progression régulière de la valeur...

JR
Messages : 6
Enregistré le : 14/02/2007 14:48
Localisation : Sud ouest région parisienne

Message par JR » 08/03/2007 12:13

Oratorio a écrit :
Acman a écrit :Une seule conclusion : ne jamais avoir de regrets en bourse :wink:
Il faut aussi avoir des nerfs d'acier. Les marchés ces derniers temps sont volatiles. Les stops ne sont pas pertinents. Mon attitude ces derniers temps : j'ai des bonnes valeurs dans mon portefeuille. Ne pas vendre quelque soit l'ampleur de la baisse quitte à attendre 6 mois ou 1 an avant de retrouver mon capital.
+1 pour l'interdiction des regrets.

Mais garder des titres en attendant qu'ils reviennent à leur valeur d'achat est à déconseiller, même si on investit à très long terme. Ne serait-ce que il y a des valeurs qui restent très en-dessous de leur valeur antérieure pour très longtemps (cf. eurotunnel, eurodisney, ou plus récemment wavecom: et je parle là de valeurs SRD ou CAC 40; si on va sur de plus petites valeurs... )
Je suis tout à fait conscient que c'est la réaction normale spontanée de beaucoup (dont moi-même!)

Mais en fait, il faut se dire à tout moment qu'on dispose d'un capital de x euros (obtenus en vendant la valeur qui a fortement chuté) et se demander au temps "t" comment on peut maximiser ses chances de valorisation à son horizon de placement (qu'il soit d'une semaine ou de 10 ans) et en fonction du risque qu'on est près à supporter.

Si on croit à un fort rebond de l'action dans cet horizon, pourquoi ne pas garder la valeur? Si par contre on n'en a aucun signe, mieux vaut vendre pour se repositionner sur un autre titre plus porteur.

Bref la règle de base, c'est que les valeurs passées (le cours le jour où on a acheté otamment) n'ont pas de significations en bourse. Seules comptent les perspectives d'évolution futures.

Je sais, c'est plus facile à dire qu'à appliquer.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 5 invités