calendar spead sur 6 mois

Forum dédié aux discussions autour des produits dérivés (options, warrants) des matières premières et de l'or.

Modérateur : webmaster

phildij
Messages : 79
Enregistré le : 23/08/2007 14:02

Message par phildij » 19/02/2008 16:27

Allez, je vais proposer dans une nouvelle file, un suivi de la stratégie dont je parlais un peu plus haut. Juste par curiosité...

http://www.bnains.org/forums/viewtopic.php?t=1179

:D
Modifié en dernier par phildij le 19/02/2008 22:15, modifié 1 fois.

gigi
Messages : 1000
Enregistré le : 09/01/2005 20:30
Localisation : Paris
Contact :

Stratégie

Message par gigi » 19/02/2008 19:04

phildij a écrit :Je sais bien que le principe de la vente d'option est de laisser le temps jouer pour soi, et pas celui d'un day-trading 24h/24h. Pourtant, ce que je voulais, c'était réussir à être le plus près possible d'un risque minime. Aujourd'hui, j'avoue en être un peu revenu...
Exactement ! Le temps DOIT passer pour faire son effet. Il est clair qu'actuellement, c'est extrèmement défavorable quand on est rentré à une volatilité faible (de l'ordre de 15%), lorsque l'on se retrouve maintenant avec une volatilité de 30% !!
Il faut bien comprendre qu'il y a des situations exceptionnelles, et on est en plein dedans. Le cac n'avait jamais baissé de 7% en une journée depuis sa création, il y a 20ans, que 2 fois.
Alors dans ces conditions extra-ordinaire, c'est sûr que les "vainqueurs" seront ceux qui rentreront maintenant.... quand la volatilité est forte, et donc quand le temps vaut cher.

Il faut savoir que toute stratégie a ses limites... Vouloir gagner SYSTEMATIQUEMENT signifie investir sur du monnétaire, du vrai !! Mais les rendements au final sont bien en retrait.

Une stratégie ne se juge pas sur 1 mois ni même 2...
phildij a écrit :Quelques nouvelles pistes ...
Vouloir être neutre en delta en permanence, quel que soit le marché, n'est pas possible. "Jouer" au jour le jour, se couvrir et découvrir en permanence, n'est pas une solution. La couverture ne doit se concevoir que pour couvrir des pertes, en cas de stratégie directionnellles. Actuellement, avec une volatilité de folie, c'est du suicide que de se couvrir !!
phildij a écrit :Il faut donc à chaque fois trouver un niveau qui ne sera franchi qu'une seule fois, sans retour
Alors là, si vous trouvez un seul que vous êtes CERTAIN de ne voir passer une seule fois, je vous paye très cher !! C'est impossible à "prédire". <<4800 est évident.>> Peut-être, mais vous pouvez dire parreil pour 4900, 5000, 5100, 4600, 4700, .... :wink:

phildij
Messages : 79
Enregistré le : 23/08/2007 14:02

Message par phildij » 19/02/2008 22:13

Vouloir être neutre en delta en permanence, quel que soit le marché, n'est pas possible. "Jouer" au jour le jour, se couvrir et découvrir en permanence, n'est pas une solution. La couverture ne doit se concevoir que pour couvrir des pertes, en cas de stratégie directionnellles. Actuellement, avec une volatilité de folie, c'est du suicide que de se couvrir !!
Et pourtant, c'est ce que font en permanence les traders des banques quand ils ne se mettent pas à jouer en directionnel comme JK. Sinon, comment couvriraient-elles les warrants émis, toujours en vente chez eux ?


http://emploi.efinancialcareers.fr/job- ... 253230.htm

gigi
Messages : 1000
Enregistré le : 09/01/2005 20:30
Localisation : Paris
Contact :

Trading...

Message par gigi » 19/02/2008 22:24

Là, on ne parle pas exactement de la même chose. Il faut savoir qu'ils mutualisent les positions (CALL, PUT, de différentes échéances....), et effectivement, cherchent à avoir un delta assez proche de 0. Mais je doute qu'ils se couvrent toutes les 5mn !! A mon avis, ils gèrent les positions en acceptant une part de risque (réduite), et doivent probablement se couvrir une fois par jour, à la cloture.

Par ailleurs, en vendeur de Warrants, c'est assez facile de se couvrir en achetant l'option correspondante ! là, le risque est nul, car on revend immédiatement plus cher ce qu'on a acheté moins cher. Ceci étant, ce n'est surement pas ce qu'ils font, car en se couvrant directement, on gagne encore plus....

La gestion du risque ne veut pas dire avoir un risque nul, mais un risque assumé.

phildij
Messages : 79
Enregistré le : 23/08/2007 14:02

Message par phildij » 19/02/2008 22:28

Mais je doute qu'ils se couvrent toutes les 5mn
Je pense qu'ils peuvent utiliser des automates et du trading "haute fréquence", avec en plus des coûts très intéressants.

c_alex
Messages : 217
Enregistré le : 17/08/2007 01:00

Message par c_alex » 20/02/2008 00:59

Et pourtant, c'est ce que font en permanence les traders des banques quand ils ne se mettent pas à jouer en directionnel comme JK. Sinon, comment couvriraient-elles les warrants émis, toujours en vente chez eux ?
Effectivement, le métier d'une banque n'est pas de jouer sur la rentabilité des actions. Leur rôle est de vendre des produits financiers.
Par exemple :
Une entreprise veut un CALL long pour 10 millions de fois le CAC à une échéance X.
Elle va voir une banque. La banque va pricer très précisément le CAC puis négocier le contrat à son avantage.
Et évidement, elle ne va pas assumer de risque! Elle va couvrir sa position à moindre coût. Il y a plusieurs stratégies (dont la couverture évoquée) pour se couvrir et ce sur plusieurs marchés (organisé ou pas).
L'argent gagné sera la différence entre le prix vendu et le prix de la couverture. On appel ça de l'arbitrage.

Cependant, il y des filiales de banques qui gérent des fonds (SGAM par exemple) et "joue en directionnel". Mais ce n'est pas le métier principal de la banque.

c_alex
Messages : 217
Enregistré le : 17/08/2007 01:00

Message par c_alex » 20/02/2008 02:42

J'avais oublié :
Il ne faut pas oublier que les banques sont tenues de respecter des accords, notamement bale II pour l'europe. Cet accord limite l'exposition des banques à différents risques, dont marché actions.
Donc, plus le delta de la banque est important plus son exposition est importante et moins elle peut vendre de produit!
D'où le but d'avoir un delta le plus neutre possible.

Par exemple, imaginons qu'un trader de la société générale décide de spéculer.
Il a une position forward de 50 milliards sur CAC (le DAX doit être semblable). A la mi-janvier la volatilité dudit CAC est de ~1% par jour.
On peut alors calculer la value at risque de la position : VaR(99,10) = racine(10) * 0,01 * N-1(99) * 50 = 3,68 milliards
L'accord de bale II exige de détenir 5 (ou 3 je sais plus) x la VaR en capitaux propres.
La société générale doit donc avoir 18 milliards de capitaux propres pour tenir cette position.
Les capitaux propres de la SG sont de 33 milliards. Ce trader consomme donc a lui seul plus de la moitié du pouvoir d'arbitrage de la SG.

Alors que si le trader en question avait décidé de couvrir sa position avec de vrai ordres : n'étant pas très doué il ne parvient qu'à un delta de 0,01 qui permettront quand même à ses collègues de vendre pour 950 milliards de warrant en plus!!

Pour finir, si la volatilité du CAC monte à 2%/j au 20 janvier, la totalité des fonds propres du groupe société générale ne suffise plus à respecter l'accord de bale. Il reste donc deux solutions :
- soit le trader est un fin économiste et on décide de liquider toutes les autres positions de la SG pour aller au bout de son pari sur le CAC.
- Soit on liquide le trader fou et on annonce une perte de 4,9 millards.

janba
Messages : 19
Enregistré le : 16/12/2007 10:05

Message par janba » 20/02/2008 08:14

Ce sont des produits Eurex (voir : eurexchange.com), la bourse suisse. Attention, les produits sont plutôt présentés sur les marchés allemands, et non suisses, me semble-t-il (?).
Merci pour les liens.

c_alex
Messages : 217
Enregistré le : 17/08/2007 01:00

Message par c_alex » 14/03/2008 19:27

Un autre point sur les stratégies. Depuis le 18/2, le CAC est passé de 4770 à 4592. Voici l'évolution des différentes stratégies :

Code : Tout sélectionner

          Calendar spread   Put court            strangle
prime       21->12               -327->-416       -240->-312
delta        5,8->2,5            53->66          41,5->50
gamma       0,01->0          -0,06->-0,07       -0,06->-0,07
theta      -0,17->-0,17          1,07->1,33        1,16->2
vega        4->2,9             -11->-8,43         -11->-11
pnl        -79->-86            -223->-312        -39->-111
On peut voir en fait que le put court et le strangle ont le même profil de gain. Gamma est toujours négatif => les pertes s'accélèrent dans les deux cas. Avec leurs delta de ~50%, chaque point de CAC perdu se solde par une perte de 5 euros. Ramené à une volatilité journalière de 1,5% ça correspond à 370€ par jour en moyenne alors que le temps ne nous fait gagner que 13 et 20 euros par jour.

Le calendar spread à l'inverse, voit sont delta diminuer. On perd de l'argent mais de moins en moins vite.
Il bat finalement les deux autres stratégies durant cette situation boursière assez exceptionnel.

gigi
Messages : 1000
Enregistré le : 09/01/2005 20:30
Localisation : Paris
Contact :

Put court.

Message par gigi » 14/03/2008 22:27

Evidement, un put court, non couvert en cas de baisse, accentue la perte... Dans un marché en baisse, c'est un CALL qu'il faut vendre, et cela fait gagner beaucoup en ce moment. Encore fallait-il "prévoir" que le CAC40 serait à un plus bas historique en terme de valorisation!!! on approche les 10, ce qui est du jamais vu depuis sa création.

c_alex
Messages : 217
Enregistré le : 17/08/2007 01:00

Message par c_alex » 15/03/2008 01:18

Dans un marché en baisse, c'est un CALL qu'il faut vendre, et cela fait gagner beaucoup en ce moment.
Un future court est quand même beaucoup mieux adapté pour jouer une baisse.
Encore fallait-il "prévoir" que le CAC40 serait à un plus bas historique en terme de valorisation!!! on approche les 10, ce qui est du jamais vu depuis sa création.
Le scenario était facilement envisageable, c'est la raison pour laquelle j'ai pris un calendar spread bien que mon scenario central était un CAC à 5900 en juin.[/quote]

gigi
Messages : 1000
Enregistré le : 09/01/2005 20:30
Localisation : Paris
Contact :

Prédiction...

Message par gigi » 15/03/2008 09:55

Un CAC40 à 4600 était prévisible ?? Si c'était le cas début janvier, quand le CAC valait encore 5700, il fallait absolument me le dire, j'aurai gagné beaucoup d'argent au lieu d'en perdre !
Mais je ne retrouve pas dans les posts de "prédiction" en deça de 5250, qui était à l'époque le seuil maximum de baisse avant une forte reprise selon les analyses techniques (et encore, je prends le cas le plus défavorable que j'ai lu).

Maintenant, c'est vrai qu'en étant mi-mars, avec un CAC40 à 4600, c'est beaucoup plus facile de prédire que le CAC va fortement baisser en Janvier2008... Surtout le 21 janvier où il a perdu 7% !! Je suis persuadé que les analystes devraient y arriver maintenant, à force de retravailler leurs modèles "prédictifs".

Pour jouer la baisse "instantannée", le FCE est effectivement plus adapté que le PXA, mais le profil de risque n'est pas le même. En cas d'erreur, le FCE perd 10&#8364; par point. Sur le PXA, suivant le temps passé, on peut "récupérer" une partie de la valeur intrinsèque perdue.

c_alex
Messages : 217
Enregistré le : 17/08/2007 01:00

Message par c_alex » 17/03/2008 01:58

Un CAC40 à 4600 était prévisible ??
Ne me faites pas dire que ce que je n'ai pas dit. prédire et envisager ce n'est pas la même chose.
Mais si vous retournez en haut de la thread vous verrez que les scénarios envisagés en décembre pour cette stratégie était :
- CAC à 5900 en juin
- ou crack.
C'est d'ailleur la raison pour laquelle j'ai acheté un calendar spread au lieu de vendre un strangle.
Mais effectivement, si j'avais eu une boule de cristal j'aurai vendu un FCE, ou même plusieurs et aujourd'hui je serais à la retraite :)

gigi
Messages : 1000
Enregistré le : 09/01/2005 20:30
Localisation : Paris
Contact :

Prédiction.

Message par gigi » 17/03/2008 19:15

Remarques, le plus pas "possible" du CAC, c'est 0. Il reste donc ce soir une chute possible de 4430 points. Il n'est pas trop tard pour la retraite ! :wink:

Bon, de mon point de vue, je trouve le niveau du marché complètement ahurissant, mais bon, ce n'est que mon avis.... et jusqu'à présent, je me suis trompé puisque le marché continue encore de baisser.

c_alex
Messages : 217
Enregistré le : 17/08/2007 01:00

Message par c_alex » 17/03/2008 23:20

Je ne jouerai pas la baisse non plus, car la seul prédiction que je puisse faire; c'est que les marchés vont se reprendre un jour et ce jour là je n'ai pas envie d'être positionné dans le mauvais sens...
Personnellement, je ne pense pas que les valorisations actuelles soient complètement irrationnelle.
Il s'agit en fait moins des fondamentaux en eux même que du risque et de l'aversion au risque qui augmentent. Mais paradoxalement, la rentabilité espérée augmente.

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités