Coronavirus : deux ans sans dividende ?

La pandémie de Coronavirus risque fort de priver les actionnaires de dividendes en 2021 mais aussi en 2020 !

Vendredi 27 mars 2020

Si il est encore trop tôt pour mesurer les effets de la crise du Coronavirus sur les sociétés cotées en Bourse, outre la chute des cours déjà survenue pour l’immense majorité des actions, la crise du Coronavirus aura un autre effet à court terme pour les actionnaires.

En effet, de nombreuses sociétés soucieuses de préserver leur capacité financière revoient leurs intentions de distribution de dividendes à la baisse quand elles ne suppriment pas purement et simplement leur dividende 2019. Ainsi Airbus a d’ores et déjà annoncé la suppression de son dividende 2019 (1). Unibail-Rodamco-Westfield a maintenu le détachement de l’acompte de son dividende 2019 mais annoncé la suppression de la distribution du solde (2), amputant ainsi son dividende de la moitié de sa valeur. Et d’autres sociétés comme Total ont annoncées suspendre leurs programmes de rachat d’actions.

Par ailleurs, de nombreuses sociétés reportent la date de leur assemblée générale annuelle, ce qui provoquera dans un certain nombre de cas un report des dates de détachement et de paiement de leurs dividendes respectifs. C’est le cas par exemple de Renault ou Vinci. D’autres comme Air Liquide font le choix de maintenir la date initialement fixée pour leur assemblée générale mais sans possibilité pour les actionnaires d’y assister physiquement.

Dans ce contexte, l’actionnaire ne peut pas faire grand-chose d’autre que le dos rond en attendant des jours meilleurs. Et ce d’autant plus qu'une suppression plus large des dividendes est de plus en plus probable. La BCE a en effet appelé aujourd'hui toutes les institutions financières à ne pas distribuer de dividendes (3), au moins jusqu'au 1er octobre 2020, et à ne pas non plus mener de programmes de rachat d'actions, afin de concentrer toutes leurs capacités de financement pour supporter l'économie et absorber d'éventuelles pertes. De plus, certains pays ont subordonné les aides exceptionnelles d’Etat aux entreprises à la suppression de distribution de dividendes. En France le ministre de l’Economie et des Finances, Bruno Le Maire, souhaite interdire aux sociétés bénéficiant du report des échéances fiscales et sociales de distribuer un dividende (4). La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a quant à elle annoncé que le gouvernement comptait demander aux entreprise dont l’Etat est actionnaire de ne pas distribuer de dividende (5).

L’actionnaire individuel risque ainsi de se voir privé de dividendes en 2020 pour cause de solidarité et/ou de provisions et en 2021 du fait de l’impact de la crise sur les résultats de l’exercice 2020. La veuve de Carpentras va devoir faire ceinture !


(3) Recommandation of the european central bank on dividend distributions during COVID-19 pandemic and repealing recommandations

(4) Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, 27/03/2020 sur BFM TV : « Une grande entreprise qui dit 'Voilà moi je suis obligé de reporter le paiement de mes charges sociales et de mes charges fiscales parce que je n'ai pas de trésorerie.', Et bien si vous n'avez pas de trésorerie pour payer vos charges sociales et fiscales, vous n'avez pas de trésorerie non plus pour payer vos actionnaires, donc vous ne versez pas de dividende. Et toutes les entreprises qui auraient bénéficié de ce report de charges sociales ou fiscales et qui auraient versé des dividendes se verront obligées de rembourser cette avance de trésorerie sur les charges sociales et fiscales avec une pénalité d'intérêts. Tout simplement parce que la trésorerie doit aller en priorité à l'entreprise, au salarié et à l'investissement. »

(5) Muriel Pénicaud, ministre du Travail, 27/03/2020 sur LCI : « Moi je comprends la démarche de la CFDT, et avec Bruno Le Maire, nous pensons que pour commencer, pour les entreprises où l’Etat est actionnaire, même minoritaire, on va leur demander de ne pas verser de dividende, en tout cas à des particuliers, des individus, parce que dans ce contexte tout le monde doit montrer que le partage de la valeur c’est aussi une solidarité et donc c’est la démarche qu’on va pousser oui. »

Résultats 2019 et dividendes 2020 des sociétés du CAC40 Retour au Sommaire du site

  Newsletter

Pour recevoir nos derniers articles, détachements de dividendes et offres de placements :

S'abonner à la newsletter


Nous ou nous suivre sur les réseaux

Site hébergé par OVH - 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France - Tel : 09 72 10 10 10