Le Contrarien - Market timing : Indicateurs internes

Les indicateurs internes sont au nombre de six :


MM200

La bonne vieille moyenne mobile à 200 jours. En ne prenant que des positions longues quand l'indice est au-dessus de sa MM 200, et que des positions courtes lorsque l'indice est sous sa MM 200, on a de fortes chances de battre 95% des gérants de la place. La MM 200 marche, c'est pour ça qu'elle est mobile !

Evolution de la moyenne mobile à 200 jours du CAC40 de 1999 et 2002

Evolution du Coppock du CAC40 de 1998 à 2002

Coppock

Une moyenne mobile indique la direction des cours. Les indicateurs de momentum mesurent la vitesse de ces cours. Le Coppock est calculé en combinant plusieurs indicateurs de momentum. Il ne donne que des signaux d'achat. Ceux-ci sont très rares, mais il vaut mieux ne pas les ignorer. Un signal d'achat sur le Coppock, consiste en une forte baisse suivie d'une forte hausse.


Volume

Les volumes échangés confirment l'orientation du marché. Dans un bull market, les hausses de cours sont accompagnées de volumes élevés. Les baisses se font dans des volumes faibles. Dans un bear market, c'est le contraire.

Les volumes exceptionnellement élevés constituent un cas particulier. Ils correspondent à une phase de ventes ou d'achats paniques. Ils marquent la fin d'une tendance.

L'utilisation de barres de volume colorées, vertes pour les hausses, rouges pour les baisses, clarifie la relation entre volume et prix.

Evolution des volumes du CAC40 de août à décembre 2002

Evolution du CAC40 selon les volumes négatifs de 2001 à 2002

Volume négatif

Les investisseurs avisés prennent tranquillement position les jours de faible volume. La foule des spéculateurs peu sophistiqués intervient les jours de volume élevé. L'indicateur de volume négatif reproduit l'indice, en ne prenant en compte sa variation que si le volume a baissé. Sa direction donne le sens des positions prises par les investisseurs calmes, aux résultats a priori supérieurs à la moyenne.


Renko

Le renko est une représentation des cours qui nous vient du Japon. Renko est dérivé de "renga", qui veut dire "brique". On ajoute une brique blanche quand les cours ont gagné un nombre défini de points. On ajoute une brique noire quand les cours ont perdu un nombre défini de points.

De cette façon, les variations de faible ampleur sont filtrées. Il ne reste que la tendance pure. Les graphes résultants sont très clairs et sans ambiguité. Si c'est blanc, le marché est haussier. Si c'est noir, le marché est baissier. Esthétisme et simplicité caractérisent cette méthode imprégnée de philosophie Zen.

Evolution du Renko du CAC40 de 1991 à 2002

Evolution du CAC40 avec graphe des creux et sommets en superposition du cours de 2001 à 2002

Creux et sommets

Alors là, c'est vraiment facile. Nous utilisons tout simplement la définition d'une tendance. Si les creux et sommets successifs sont de plus en plus hauts, la tendance est haussière. Si les creux et sommets successifs sont de plus en plus bas, la tendance est baissière. S'ils ne sont ni plus hauts ni plus bas, il n'y a pas de tendance. Je ne connais aucune méthode plus efficace que la simple observation des creux et sommets.


Puce rouge Retour au sommaire du 'Contrarien'   Puce rouge Retour au sommaire de 'La Bourse pour les nains'