Comment choisir entre compte-titre, PEA et PEA-PME ?

Pourquoi un compte-titres, un PEA ou un PEA-PME ?

Que vous souhaitiez investir en Bourse en direct, au travers de véhicules d'investissement plus simples tels que Sicav, FCP ou Trackers, ou au contraire intervenir sur des marchés et/ou véhicules plus spéculatifs tels que CFD, Warrants, options ou futures, vous devrez en passer par l'ouverture d'un compte-titres, d'un PEA, d'un PEA-PME ou d'une combinaison de ces trois solutions.

Les opérations d'achat et de vente en Bourse impliquent en effet la nécessité de conservation de valeurs mobilières ainsi que la gestion des opérations afférentes à ces valeurs, comme la distribution de dividendes, la division de nominal, l'attribution de bons ou de droits, etc. Ces opérations ne peuvent pas être réalisées au sein d'un compte chèque ou d'un compte d'épargne (livret ou compte sur livret). Elles nécessitent l'ouverture d'un type de compte particulier dénommé compte-titres.

Malgré la dématérialisation des titres, le compte-titres est toujours indispensable pour détenir des valeurs mobilières telles qu'actions, obligations ou parts de fonds communs de placements.

En 1992, un type particulier de compte-titres a été créé par le législateur : le plan d'épargne en actions, ou PEA. Enfin, le premier janvier 2014, le plan d'épargne en actions petites et moyennes entreprises ou PEA-PME est venu compléter le dispositif.

Il existe donc aujourd'hui trois types de comptes susceptibles d'héberger des valeurs mobilières : le compte-titres traditionnel parfois dénommé compte-tires ordinaire ou CTO, le PEA et le PEA-PME.

Le compte-titres

Le compte-titres est l'enveloppe la moins contraignante mais aussi la plus taxée. Le compte-titres peut héberger tout type de valeurs mobilières et sans limite de montant. Les opérations réalisées dans le cadre d'un compte-titres supportent à la fois les impôts liés aux éventuelles plus-values réalisées et aux dividendes ou revenus d'obligations perçus, mais aussi la totalité des prèlèvements sociaux (CSG, CRDS, etc.) et la Taxe sur les Transactions Financières.

Pour en savoir plus : Caractéristiques du compte-titres

Le plan d'épargne en actions ou PEA

Le Plan d'Epargne en Actions ou PEA a été créé en 1992 dans l'optique de drainer une partie de l'épargne des particuliers vers les entreprises européennes. Le législateur a ainsi offert un dégrèvement fiscal en échange de contraintes visant à favoriser l'investissement productif.

Pour en savoir plus : Caractéristiques du PEA et du PEA-PME

Le plan d'épargne en actions petites et moyennes entreprises ou PEA-PME

Le Plan d'Epargne en Actions Petites et Moyennes Entreprises ou PEA-PME a vu le jour en 2014. Il offre des avantages fiscaux identiques au PEA, mais augmente en quelque sorte le plafond de celui-ci en échange de contraintes plus fortes en terme d'univers de titres éligibles.

Pour en savoir plus : Caractéristiques du PEA et du PEA-PME

Recommandations

Si vous en avez les moyens, l'idéal consiste à loger le capital dont vous êtes certain de ne pas avoir besoin avant au moins cinq ans et de préférence dix dans un PEA et/ou un PEA-PME. Vous miniserez ainsi les impôts et augmenterez d'autant le rendement du capital investi. Les PEA et PEA-PME doivent ainsi être utilisés pour vos placements à long terme ainsi que vos placements dont la sortie est envisagée en rente ou dont seule toute ou partie des rendements sera retirée. En effet les prélèvements étant différés, cela permet aux plus-values et revenus générés d'en générer à leur tour, ce qui ne serait pas le cas sur un compte-titres. A long terme cela fait une grosse différence !.

Pour illustrer ce point, un placement de 10 000 euros générant 3% de dividendes et 4% de plus-values annuellement pendant 20 ans permettrait d'obtenir une rente de 1 038 euros par an dans un compte-titres et de 2 139 euros par an dans un PEA ou un PEA-PME (calcul réalisé avec un taux de rotation annuel du portefeuille de 100%, un taux moyen d'imposition de 12% et un taux marginal d'imposition de 30%).

La fiscalité plus avantageuse mais surtout le fait de différer celle-ci dans le temps permet dans cet exemple de générer une rente de 106% supérieure uniquement en choisissant la bonne enveloppe de détention, à savoir le PEA ou le PEA-PME plutôt que le compte-titres, toutes choses étant égales par ailleurs !

Avec une durée de détention supérieure à 8 ans, cas le plus favorable pour le compte-titres, la rente servie dans le cas du compte-titres serait de 1 532 euros poar an, ce qui ferait encore une différence de 40% en faveur de celle servie par le PEA ou le PEA-PME !

Essayez notre comparateur de fiscalité et de rendements Compte-titres vs PEA et PEA-PME

En parallèle, vous pouvez ouvrir un ou plusieurs comptes-titres, soit pour investir sur des valeurs mobilières inaccessibles au sein d'un PEA ou d'un PEA-PME, soit pour pouvoir disposer de votre capital à votre guise.


 Tableau comparatif des courtiers  Début de la page