Confessions d'un banquier pourri

Couverture du livre 'Confessions d'un banquier pourri'

Commander ce livre sur Amazon


4ème de couverture

Pour la première fois, un banquier raconte... C'est l'histoire secrête du krach de septembre 2008. On y découvre des épisodes inconnus de la faillite de Lehman Brothers, la désormais célèbre banque américaine. On y dévoile les noms des acteurs de cette tragi-comédie. Les vrais chiffres aussi. On y suit les péripéties de la guerre larvée entre l'Europe et la Suisse autour du secret bancaire. Jamais on n'était allé aussi loin dans la démystification du métier de banquier.

C'est enfin le récit, informé et minutieux, d'un "casse" mené de l'intérieur...


Prologue

Vous ne me connaissez pas, vous n'avez jamais entendu parler de moi. J'ai grandi dans l'ombre, au coeur du sérail de l'argent. Je suis un parasite de la haute finance, l'un des membres du directoire d'une des plus grandes banques de France. A peine surpayé, j'ai ramassé quelques millions d'euros en une quinzaine d'années. Une paille, comparé aux salaires et aux primes des traders que je dirige. Ou plutôt que je dirigeais. Voici cinq mois, j'ai été écarté des affaires par un président soudain très à cheval sur les règles et le contrôle des risques. Il paraît que j'ai été négligent. Laxiste, même. Que j'ai planté la Banque. Bref, j'ai payé pour toutes les horreurs commises depuis deux décennies. J'ai surtout trinqué à la place du président.

Pourtant, même si j'ai longtemps fermé les yeux sur ce qu'il faut bien appeler nos pratiques mafieuses, je n'étais pas le seul aveugle aux commandes. On a foncé sur tout ce qui se présentait : les montagnes russes des produits dérivés, l'immobilier surévalué, les diversifications foireuses, les ventes à découvert... On a plongé à tous coups, ou presque.

Responsable ? Sans doute. Mais j'étais en bonne compagnie. Banquiers, investisseurs et autorités de contrôle (comme ils disent), on s'est tous auto-convaincus que la prospérité était là pour cent ans. Quant aux agences de notation et aux ministres des Finances, ils ont une bonne excuse : en fait, ils n'y comprennent rien.

La fête a duré près de vingt ans. Vingt années à se gaver et à se moquer des règles tout en faisant la leçon à nos clients.

Autant vous le dire tout de suite, je ne serai pas le chevalier blanc de la profession. Dénoncer la spoliation de nos clients ? les marges ahurissantes sur les crédits ordinaires ? les commissions prélevées à tort et à travers ? Très peu pour moi.

De toute façon, aujourd'hui, il est trop tard. Le chaos s'est installé et le krach va durer malgré les commentaires astucieux qui, depuis septembre dernier, nous annoncent la reprise des Bourses et la fin du tunnel. La reprise ? On en reparlera dans un an. Peut-être deux. Le CAC 40, après avoir été en chute libre, n'arrive toujours pas à se redresser. La récession va nous appauvrir. Mais ne vous inquiétez pas pour nous : les banquiers s'en sortiront.

Maintenant j'ai envie de parler. Pour me venger ? Peut-être. Mais surtout pour démasquer la suffisance de ce milieu où j'ai évolué si longtemps. Et s'il n'y avait que la suffisance ! On pourrait aussi parler de l'incompétence de tous ces PDG, de leur corruption, aussi, d'une certaine façon. Même si elle ne tombe pas sous le coup des lois. Parce que tout ce qui se faisait était juste à la frontière de la légalité, il faut bien le reconnaître...

J'ai donc décidé de parler. Bien sûr, je ne pourrai pas tout dire, mais déjà, ce que je vais raconter, beaucoup auront du mal à y croire. Je vais pourtant dévoiler ce que j'ai vu, donner chaque fois que c'est possible les noms, les vrais noms des acteurs de ce chaos. Et révéler comment le krach s'est produit. Car le hasard ou la fatalité n'y sont pas pour grand chose.

Forcément, cette confession ne plaira pas à mes pairs ni à mes ex-collègues. Banquier pourri ? Oui, j'assume. Pourri par l'esprit de lucre, les bonus, l'impunité, l'optimisme béat, le sentiment d'irresponsabilité. Gâté-pourri !

Au fait, vous voulez savoir si je compte rendre l'argent que je vous ai volé pendant toutes ces années ? Eh bien, je préfère vous le dire tout de suite : la réponse est non !


Sommaire

Prologue11
 
1. Dernières illusions15
2. Petits secrets bancaires19
3. Entre amis27
4. Premiers dérapages33
5. Exotiques... ou toxiques ?39
6. Délit d'initiée45
7. Exécution sommaire57
8. L'aveuglement65
9. Une occasion en or71
10. L'hameçon75
11. The Banker79
12. Lunch à Budapest85
13. Retour aux fondamentaux93
14. Dîner en ville101
15. L'engrenage109
16. Goûter à l'Elysée115
17. Réunion de crise121
18. Carnet de secours131
19. L'excursion en Principauté135
20. Leçons d'histoire147
21. L'humiliation153
22. Changement de programme159
23. Le déclic167
24. Au coeur de Bercy173
25. Le virement183
26. Lâché !191
27. Si loin des Antilles...195
28. Le krach205
 
Epilogue211

Acheter ce livre

Acheter le livre 'Confessions d'un banquier pourri' sur Amazon.


 Haut de la page  Bibliographie  Itinéraire de lectures  Sommaire du site


Nous ou nous suivre sur les réseaux

Site hébergé par OVH - 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France - Tel : 09 72 10 10 10