'Vivre du trading' de Alexander Elder

Couverture du livre 'Vivre du trading' de Alexander Elder

Commander ce livre sur Amazon


Caractéristiques

Auteur : Alexander Elder
Publication : 2001 (1993 pour l'édition originale)
Titre original : Trading for a living
Traducteur : Antoine Dublanc
Editeur : Valor Editions
ISBN : 2-909356-19-1
Nombre de pages : 382
Prix : 43,16 Euros


Jaquette

Né à Léningrad et élevé en Estonie, Alexander Elder intégra la faculté de médecine à l'âge de 16 ans. A 23 ans, alors qu'il travaillait comme médecin d'équipage, il s'enfuit d'un bateau battant pavillon soviétique et passa à l'Ouest. Il reprit son métier de psychiatre à New York, et donna des cours à Columbia University. Après s'être lancé dans le trading sur les marchés financiers, le Docteur Elder publia plus de 50 articles et participa à de nombreuses conférences sur le sujet. C'est en 1988 qu'il fonda Financial Trading Seminars, Inc, une société de formation en trading.

Un éminent trader étudie des facteurs, négligés par une majorité d'experts, et pourtant essentiels à l'analyse des marchés comme : le temps, les volumes et les positions ouvertes. Il décrit en outre des indicateurs peu connus et passe en revue des approches techniques comme les vagues d'Elliott, les oscillateurs, les moyennes mobiles, les points & figures. Il explique comment une majorité de traders se saborde littéralement sur les marchés et comment éviter cet écueil.
"Vivre du trading est non seulement un livre qui se dévore mais il offre également une fascinante vision du monde donnée par un homme qui a tout connu dans la vie."
Technical Analysis of Stocks and Commodities

"Alexander Elder est l'un des personnages les plus fascinants du monde du trading américain. Sa pluridisciplinarité le met à l'aise dans bien des univers différents. Son livre est un must pour tous ceux qui se destinent au trading."
Commodity Traders Consumer Report

"Alexander Elder nous fait partager dans ce livre sa vision unique des marchés. Psychiatre exerçant à New York et trader professionnel, il dirige Financial Trading, un institut aidant les particuliers à améliorer leurs performances."
Financial World


4ème de couverture

Vous venez de faire un grand pas qui vous distinguera rapidement des amateurs. En choisissant Vivre du trading, vous vous donnez les moyens de devenir un trader à succès. Le Docteur Alexander Elder vous aidera à discipliner votre esprit, vous montrera les méthodes de trading efficaces pour jouer les marchés, et gérer votre capital de façon qu'aucune série de pertes ne vous sorte des marchés. C'est l'ouvrage favori des day-traders américains qui vous sera d'une aide précieuse pour :

  • Garder votre sang-froid,
  • Tirer parti de votre lecture du comportement du marché,
  • Utiliser l'informatique pour trouver les meilleures opportunités de trading,
  • Mettre au point des systèmes de trading efficaces,
  • Trouver les meilleurs points d'entrée et de sortie,
  • Fixer vos ordres stops,
  • Prendre vos bénéfices.

Vous verrez à la lecture de ce livre que vous détenez la clé du succès qui repose principalement sur la maîtrise de vos émotions. Vous découvrirez la conduite à adopter pour éviter les pièges d'un trading sous l'emprise des émotions. Deuxièmement, vous allez découvrir comment trouver de bonnes opportunités de trading grâce à l'analyse de graphiques, d'indicateurs et d'autres outils techniques. Vous apprendrez ensuite à combiner plusieurs méthodes techniques dans le cadre d'un système de trading efficace. Enfin, vous allez acquérir une bonne méthode de "money management" pour votre compte de trading. Les règles servant à limiter les risques sont aussi vitales pour le trader qu'un filet de sécurité pour un funambule. Avec ce livre vous vous donnez les moyens de maîtriser une nouvelle façon de traiter les actions, les futures, les devises, les warrants et les options.


Avant-propos à l'édition française de Vivre du trading

Peu après la publication de mon livre aux Etats-Unis, en 1993, je pris contact avec l'un de mes amis, directeur de collection dans l'une des plus grosses maisons d'édition française, et lui demandai conseil pour éditer mon livre en France.

Oublie ça, dit-il.

La France, ajouta-t-il, est une nation catholique, et la notion même de trading lui est étrangère. Tu n'y vendras jamais ton livre. Cet homme était français, raffiné, royaliste et avait des arguments convaincants. J'oubliais donc l'idée de voir mon livre un jour édité en France. Imaginez donc ma surprise quand j'appris qu'une toute nouvelle maison d'édition, Valor Editions, avait acquis les droits en français sur mon livre.

Avant l'affrontement entre David et Goliath, les mains fortes parient toujours sur Goliath.

Les marchés financiers représentent une des frontières extrêmes pour tous les esprits indépendants. Ce qu'il faut pour les aborder c'est un peu d'argent et beaucoup de courage, de travail, d'indépendance et d'esprit d'entreprise. Les marchés ne s'intéressent pas aux classes sociales, ils ne se soucient pas de notre éducation, de notre accent et de notre adresse. Tout ce qui compte, c'est notre capacité à penser, à prendre des décisions indépendantes et à nous discipliner.

Le succès d'un trader repose sur sa réussite dans trois domaines essentiels -les trois M- celui de la Maîtrise de ses émotions, de sa Méthode de trading, et de son programme de Money management - autrement dit, la psychologie, l'analyse et le contrôle du risque. Dans ce livre je vous expliquerai ma conception de ces trois points. J'espère qu'il deviendra votre guide vers la frontière.

Avec tous mes voeux de réussite.

Dr. Alexander Elder
New York
Février 2001


Introduction

1. TRADING - ULTIME FRONTIERE

Vous pouvez être libre comme l'air, vivre et travailler où vous le désirez, refuser la routine d'une vie bien réglée et n'avoir de comptes à rendre à personne.

C'est la vie d'un trader qui réussit.

Nombreux sont ceux qui y aspirent mais bien peu y parviennent. Un trader amateur fixe un écran de cotations et y voit des millions de dollars qui scintillent devant lui. Il vise le pactole, et perd. Il essaie à nouveau, et perd plus encore. Les traders perdent parce que le jeu est âprement disputé, ils perdent aussi par simple ignorance, ils perdent encore par manque de discipline. Si l'un de ces maux vous afflige, mon livre est fait pour vous.

Comment j'ai commencé à faire du trading

Tout a commencé dans le courant de l'été 1976 quand j'ai traversé le pays en voiture, de New York à la Californie. Dans le coffre de ma vieille Dodge, je chargeai quelques ouvrages de psychiatrie (je suis psychiatre de formation), plusieurs livres d'Histoire et, en livre de poche, un exemplaire de How to Buy Stocks (Comment acheter des actions), d'Engel. J'étais alors loin de me douter que ce vieux livre aux pages écornées, et que j'avais emprunté à un de mes amis, avocat, allait le moment venu changer le cours de ma vie. Or il se trouve que cet était le contraire même du trader béni des dieux - il suffisait qu'il touche à un investissement pour qu'il périclite. Mais c'est là une autre histoire.

J'ai lu d'un trait le livre d'Engel, au hasard des aires de repos d'un bout à l'autre de l'Amérique, et j'en terminai la lecture sur une plage du Pacifique à La Jolla en Californie. Je ne connaissais rien jusqu' alors à la Bourse, et la seule idée qu'on pouvait faire de l'argent par la pensée me passionnait.

J'ai grandi en Union Soviétique à une époque où selon les propos d'un ancien président américain, nous étions "l'empire du mal". Je haïssais le système soviétique et n'avais qu'une envie, le fuir. Mais l'émigration était interdite. J'intégrai l'université à 16 ans, obtint mon diplôme de médecin à 22 ans, me spécialisai en psychiatrie et fus ensuite emboché comme médecin sur un bateau. A moi la liberté! Je réussis à m'échapper du bateau à Abidjan, en Côte d'Ivoire.

Je me suis enfui vers l'embassade américaine par un dédale de rues poussiéreuses et encombrées de cette cité portuaire africaine, poursuivi par les autres membres de l'équipage. Les fonctionnaires de l'ambassade multiplièrent les maladresses et furent sur le point de me remettre aux autorités soviétiques. J'ai résisté tant et si bien qu'ils me jetèrent dans une cellule avant de m'embarquer de force sur un avion en partance pour New York. C'est ainsi que j'atterris à l'aéroport Kennedy en février 1974, portant toujours les mêmes affaires d'été que j'avais sur moi à Abidjan, et avec 25 dollars en poche. Je parlais un peu l'anglais, mais ne connaissait rien de ce pays.

Je n'avais pas la moindre idée de ce que pouvaient bien représenter des actions, des obligations, des futures ou des options. A vrai dire, la seule vue des quelques billets que je détenais dans mes poches me donnait presque la nausée: dans mon ancien monde, être pris avec des dollars dans vos poches pouvait vous coûter trois ans en Sibérie.

Inutile de dire que la lecture d'un livre au nom aussi évocateur que Comment acheter des actions m'ouvrait les portes d'un univers tout nouveau pour moi. C'est à mon retour à New York que j'achetai mon premier titre boursier: Kindercare. Depuis cette date, je n'ai cessé d'étudier avec avidité tout ce que je pouvais trouver sur les marchés. Je me suis mis à acheter des valeurs cotées, des options, et maintenant essentiellement des futures.

Ma carrière professionnelle prit une voie bien différente. Je terminai une spécialisation médicale en psychiatrie dans un des grands hôpitaux universitaires de la ville, j'étudiai au New York Psychoanalytic Institute, et je fus secrétaire de rédaction du plus important journal psychiatrique américain. Aujourd'hui, mes activités de trading me prennent tellement de temps que je ne me rends dans mon cabinet psychiatrique, à deux pas de Carnegie Hall, que quelques après-midi par semaine, après la clôture des marchés. J'adore pratiquer la psychiatrie mais je passe le plus clair de mon temps sur les marchés.

Apprendre à faire du trading a été un long voyage - entrecoupé de hauts euphorisants et de bas douloureux. Au fil de ma progression - à moins que je n'aie tourné en rond - je me heurtai à plusieurs reprises à un mur et réduisis mon compte de trading à néant. Et à chaque fois je reprenais le chemin de mon hôpital, me refaisais une santé financière, lisais, réfléchissais et testais de nouveaux systèmes avant de replonger dans les marchés.

Je sentais que très progressivement mes activités de trading s'amélioraient mais la cassure est enfin arrivée le jour où j'ai compris que la clef de la réussite était dans ma tête, pas dans mon ordinateur. La psychiatrie m'a permis d'acquérir la perspicacité essentielle en trading, et je me propose de la partager avec vous.

Voulez-vous vraiment réussir ?

Cela fait dix-sept ans que je connais ce couple d'amis dont la femme est plutôt forte. Elle aime s'habiller avec élégance, et elle suit un régime depuis que je la connais. Elle dit qu'elle veut absolument perdre du poids et jamais vous ne la verrez manger des gâteaux ou des pommes de terre lorsqu'elle est entourée. Ceci étant, je l'ai plusieurs fois surprise dans la cuisine en train de se rassasier à bouchées doubles. Elle dit qu'elle veut être mince, mais pourtant elle est aussi grosse aujourd'hui que le jour où je l'aie rencontrée pour la première fois. Pourquoi?

Tout simplement parce que le plaisir immédiat qu'elle prend à manger est plus important pour elle que le plaisir et les bénéfices en terme de santé différés qu'elle pourrait en tirer si elle parvenait à perdre du poids. L'épouse de cet ami me rappelle ces traders qui vous jurent qu'ils veulent réussir mais continuent à conduire leur trading de façon impulsive, recherchant l'excitation du jeu à court terme.

Les gens se trompent sur eux-mêmes et se jouent des tours. Si mentir à l'autre n'est pas bien, se mentir à soi-même est sans espoir. Les librairies sont pleines de gros livres sur la manière de perdre du poids mais le monde est envahi de gens trop gros.

Ce livre vous apprendra comment analyser et prendre des positions sur les marchés, et comment gérer votre mental. Je peux vous donner la connaissance, mais vous seul pourrez vous fournir la motivation.

LA PSYCHOLOGIE EST LA CLE

Vous pouvez baser vos décisions de trading sur les fondamentaux ou sur le technique. Vous pouvez ouvrir une position sur une intuition sur la tendance économique ou politique, ou bien vous pouvez utiliser des "informations d'initiés" ou vous en remettre simplement à la chance.

Rappelez-vous, dans quel état d'esprit étiez-vous la dernière fois que vous avez placé un ordre? Etiez-vous anxieux de plonger ou effrayé à l'idée de perdre? Aviez-vous longuement tergiversé avant de donner le coup de fil décisif à votre broker? Et quand vous avez clôturé votre position, avez-vous été envahi de joie ou accablé? Ces émotions que ressentent des milliers de traders se transforment en d'énormes marées humaines qui animent les marchés.

Comment s'éjecter des montagnes russes

La majorité des traders passent le plus clair de leur temps à chercher les bonnes opérations à réaliser. Mais une fois qu'ils sont sur le marché, ils perdent tout contrôle d'eux-mêmes et soit ils sont assaillis par la douleur, soit le plaisir les envahit. C'est comme si ils étaient sur des montagnes russes. En se comportant ainsi, ils font l'opposé de ce qu'ils devraient faire pour réussir: parvenir à gérer leurs émotions. C'est leur incapacité à bien maîtriser leurs émotions qui les conduit à gérer leurs comptes de trading à l'encontre du bon sens, et à avoir ce que j'appelle un mauvais money management.

Si votre esprit n'est pas à l'unisson avec les marchés, ou si vous ne tenez pas compte des évolutions de la psychologie de masse de la foule, alors vous n'aurez aucune chance de gagner de l'argent en faisant du trading. Tous les professionnels qui ont connu le succès savent l'importance déterminante que prend la psychologie en trading. Tous les amateurs et les perdants l'ignorent.

Mes amis et les clients qui savent que je suis également psychiatre me demandent souvent si cela m'aide en termes de trading. Pour bien exercer la psychiatrie et le trading, il ne faut pas perdre de vue un principe commun essentiel: l'importance de se concentrer sur la réalité et de s'attacher à voir le monde tel qu'il est réellement. Pour vivre sainement, il faut vivre les yeux grands ouverts. Pour être un bon trader, il faut jouer les marchés les yeux grands ouverts, se rendre compte des véritables tendances et des tournants, et ne pas dépenser son temps et son énergie en regrets ou "en hypothèses".

Un jeu de macho?

Les dossiers des maisons de courtage nous révèlent que le trading est une activité très masculine. Et les dossiers d'inscription à ma société de formation au trading, Financial Trading Seminars, confirment qu'approximativement 95% des traders sont des hommes. C'est la raison pour laquelle j'utilise presque systématiquement le pronom personnel masculin (il) dans le cadre des anecdotes et études de cas qui émaillent mon livre. Bien entendu, n'y voyez aucun manque de respect pour les nombreuses femmes qui réussissent dans cette activité.

Le pourcentage de femmes traders est plus élevé dans les rangs des institutionnels - employés des banques, firmes de trading, et autres. Si j'en crois mon expérience, il semblerait pourtant que les femmes qui s'intéressent au trading y réussissent plus souvent que les hommes. Une femme doit être dotée d'une motivation exceptionnelle pour se plonger dans cet univers d'hommes.

Le trading est proche de ces sports palpitants et dangereux que sont le parachutisme, l'alpinisme, et la plongée sous-marine. Des sports d'hommes essentiellement: moins de 1% des pratiquants de deltaplane, par exemple, sont des femmes.

Les hommes sont de plus en plus attirés par les sports à risque dans nos sociétés aseptisées et réglementées. Le Docteur David Klein, sociologue à l'Université du Michigan, a été cité par le New York Times disant: "Alors que les activités professionnelles deviennent de plus en plus routinières ... nous nous tournons vers les activités de loisir pour trouver un sens à nos vies. Plus nos activités sont routinières et à l'abri du risque, plus cela nous encourage à nous lancer dans des activités de loisir où l'individualisme et le libre arbitre, l'esprit d'aventure et l'exaltation jouent un rôle".

Ces sports de l'extrême offrent des plaisirs intenses mais ils portent les stigmates de réels dangers parce que de trop nombreux pratiquants en ignorent les écueils ou prennent des risques inconsidérés. Le Docteur John Tongue, chirurgien orthopédiste dans l'Oregon, qui a étudié la pathologie des accidents chez les pratiquants de deltaplane, s'est rendu compte que les risques de mortalité augmentent chez les pilotes expérimentés parce qu'ils prennent de plus grands risques. Un athlète qui veut pratiquer un sport à risque doit en respecter les règles de sécurité. Chaque fois que vous réduisez le risque, vous en retirez une satisfaction personnelle supplémentaire dans l'accomplissement et la maîtrise de vous-même. Il en est de même pour le trading.

Vous réussirez en trading seulement si vous gérez cette activité comme une recherche intellectuelle sérieuse. Faire du trading en laissant libre cours à ses émotions est mortel. Pour vous aider à vous assurer le succès, utilisez des règles de money management basées sur la prudence. Un bon trader surveille son capital avec autant de soin qu'un plongeur professionnel surveille ses réserves en oxygène.

Comment ce livre est organisé

Le succès en trading repose sur trois piliers: la psychologie, l'analyse de marché avec les systèmes de trading, et le money management. Ce livre vous aidera à explorer les trois.

Le premier chapitre de ce livre vous initie à une nouvelle façon de gérer ses émotions en tant que trader. J'ai découvert cette méthode alors que je pratiquais la psychiatrie. Elle m'a énormément aidé à améliorer mon trading, et elle vous sera certainement utile aussi.

Le chapitre deux décrit la façon dont les marchés sont soumis à la psychologie de la foule. Le comportement des masses est plus primitif que le comportement individuel. Si vous comprenez comment se comporte la foule, alors vous pourrez tirer parti de ses revirements d'humeurs et éviter d'être emporté par ses émotions.

Le chapitre trois du livre montre de quelle manière les configurations graphiques révèlent le comportement des foules. L'analyse technique traditionnelle est une forme de psychologie sociale appliquée, un peu comme les sondages. Les lignes de tendance, les "gaps", et autres configurations graphiques reflètent le comportement de la foule.

Le chapitre quatre enseigne les méthodes modernes de l'analyse technique informatisée. Les indicateurs informatiques offrent une lecture plus profonde sur la psychologie de masse que ne le fait l'analyse technique classique. Les indicateurs de suivi de tendance nous aident à identifier les tendances du marché, alors que les oscillateurs nous montrent quand les tendances sont prêtes à se renverser.

Les volumes et les positions ouvertes reflètent également le comportement de la foule. Le cinquième chapitre se concentre sur ces derniers ainsi que sur l'impact de la durée sur les marchés. Les foules n'arrivent pas à rester concentrées très longtemps, et un trader qui fait le lien entre les évolutions des prix et le temps qui s'écoule peut gagner ainsi un avantage compétitif.

Le chapitre six se concentre sur les meilleures techniques utilisées par les analystes boursiers. Celles-ci sont d'une aide particulièrement précieuse pour les traders sur les marchés d'options négociables et de futures sur indice.

Les indicateurs de sentiment qui mesurent les opinions des investisseurs et traders sont esquissés au chapitre sept. Les foules suivent les tendances, et il est souvent payant de se joindre à elles quand les prix sont les plus dynamiques. Les indicateurs de sentiment montrent également quand il est temps de leur fausser compagnie - avant qu'elles se fassent emporter par un retournement important.

Le chapitre huit révèle deux importants indicateurs propriétaires. Le Elder-ray est un indicateur basé sur les prix qui mesure la puissance des haussiers et des baissiers sur les marchés. Le Force Index mesure les prix et les volumes. Il montre si le groupe qui domine le marché se renforce ou s'affaiblit.

Le chapitre neuf présente plusieurs systèmes de trading. Le système de trading du Triple Screen est un système que j'ai mis au point. Cela fait des années que je l'utilise. Ce système comme les autres est destiné à vous montrer comment sélectionner vos transactions et trouver les points d'entrée et de sortie judicieux.

Le chapitre dix se concentre sur le money management. Ce facteur essentiel à la réussite en trading est négligé par la plupart des amateurs. Vous pouvez avoir un système de trading brillant, mais si votre plan de money management est mauvais, alors il suffira d'une courte séquence de pertes pour faire disparaître votre capital. Faire du trading sans un plan de money management adéquat revient à essayer de traverser le désert les pieds nus.

Vous voilà prêt à passer quelques heures en compagnie de ce livre. Si vous trouvez des idées qui vous sembleront utiles, mettez-les à l'épreuve de la seule chose qui compte; votre propre expérience. Vous ne pourrez vous approprier ces connaissances que d'une seule façon: en les mettant en question.

LES CHANCES SONT CONTRE VOUS

Comment se fait-il que la plupart des traders perdent et se fassent plumer sur les marchés? Pratiquer le trading de façon inconsidérée ou sous l'emprise des émotions en sont deux explications, mais il en existe une autre. Pour tout vous dire, les marchés sont organisés de façon à ce que la majorité des traders doivent perdre de l'argent.

L'industrie du trading tue sciemment les traders avec les commissions et les écarts d'exécution qu'elle prélève. La majorité des traders ne le croient pas, pas plus que la majorité des paysans médiévaux n'arrivaient à croire que de minuscules germes invisibles pouvaient les tuer. Si vous ne faites pas attention aux écarts d'exécution et pour peu que vous traitiez avec un courtier qui prélève de lourdes commissions, vous vous comportez comme un paysan qui boit l'eau d'une réserve commune en pleine épidémie de choléra.

Vous payez des commissions quand vous prenez des positions et quand vous les quittez. L'écart d'exécution est la différence entre le prix auquel vous placez votre ordre et le prix auquel il est exécuté. Quand vous passez un ordre à cours limité, il est exécuté à votre prix ou pas du tout. Quand vous êtes pressé d'entrer ou de sortir du marché et donnez un ordre au prix du marché ou "au mieux", il est souvent exécuté à un plus mauvais prix pour vous que le prix qui prévalait quand vous l'avez placé.

L'industrie du trading ponctionne en permanence d'énormes montants sur les marchés. Les Bourses, les régulateurs, les courtiers, et les conseillers tirent leurs moyens de subsistance des marchés alors que des générations de traders continuent à se faire plumer. Les marchés ont toujours besoin d'une réserve fraîche de perdants, un peu comme les constructeurs des pyramides de l'Egypte ancienne avaient besoin d'une réserve fraîche d'esclaves. Les perdants amènent de l'argent sur les marchés, un argent qui est nécessaire à la prospérité de l'industrie du trading.

Un jeu à somme négative

Les courtiers, les Bourses et les conseillers financiers lancent des campagnes de marketing destinées à attirer sans cesse davantage de perdants sur les marchés. Certaines de ces campagnes mentionnent que le trading est un jeu à somme nulle. Tous ces gens comptent bien sur le fait que la majorité d'entre nous, nous croyant plus intelligents que la moyenne, nous espérons bien gagner dans le cadre d'un jeu à somme nulle.

Dans un jeu à somme nulle, les gagnants gagnent ce que perdent les perdants. Si vous et moi parions 10 dollars sur la direction du prochain mouvement de 100 points sur le Dow, l'un de nous deux collectera 10 dollars et l'autre les perdra. A long terme, le plus intelligent des deux devrait gagner à ce jeu.

Les gens croient à la propagande de l'industrie du trading lorsqu'elle parle de jeu à somme nulle, ils mordent à l'hameçon et ouvrent des comptes de trading. Ils ne réalisent pas que le trading est un jeu à somme négative. Les gagnants reçoivent moins que ce que perdent les perdants parce que les intermédiaires ponctionnent de l'argent sur les marchés.

Par exemple, le jeu de la roulette au casino est un jeu à somme négative puisque le casino ponctionne 3 à 6% sur les paris. Ce qui fait que la roulette est impossible à vaincre à long terme. Vous et moi pouvons nous engager dans un jeu à somme négative si nous refaisons le même pari de 10$ sur le sens du prochain mouvement de 100 points sur le Dow, mais passons cette-fois ci par l'intermédiaire de courtiers. Au moment du réglement, le perdant en sera pour verser 13$ et le gagnant collectera seulement 7$, tandis que nous auront fait deux heureux chez les courtiers.

Les commissions et écarts d'exécution sont aux traders ce que la mort et les impôts sont pour nous. Ils enlèvent un peu de plaisir à nos vies, et finalement y mettent un terme. Un trader doit faire vivre son courtier et toute la machinerie des Bourses avant de pouvoir collecter un sou. Etre tout simplement "meilleur que la moyenne" n'est pas suffisant. Il faut que vous arriviez à dépasser la foule de la tête et des épaules pour vous tirer gagnant d'un jeu à somme négative.

Les commissions

Vous pouvez compter que pour un aller-retour vous paierez une commission comprise entre 12$ et 100$ pour chaque contrat de future sur lequel vous prendrez position. Les gros traders qui traitent avec des "discount brokers" paient moins cher alors que les petits traders qui traitent avec des "full service brokers" paient plus. Les amateurs ne pensesnt pas aux commissions quand ils rêvent de gains extraordinaires. Les courtiers prétendent que le montant des commissions est ridicule par rapport à la valeur des contrats sous-jacents.

Pour comprendre le rôle des commissions, il faut que vous les compariez à la valeur de votre déposit, pas à la valeur du contrat. Par exemple, vous paierez peut-être 30$ pour un contrat unique sur le maïs (soit 5000 boisseaux valant approximativement 10.000$). Votre courtier vous dira que 30$ de commission représentent moins de 1% de la valeur du contrat. En réalité, vous aurez à déposer 600$ pour pouvoir échanger un contrat sur le maïs. Une commission de 30$ représente 5% du déposit. Ce qui revient à dire que vous avez à vous refaire de 5% sur le capital engagé sur la transaction, juste pour atteindre votre point mort. Si vous bâtissez une position sur le maïs quatre fois par an, chaque fois pour un contrat, il vous faudra obtenir 20% de plus-values annuelles simplement pour éviter de perdre de l'argent! Très peu de gens peuvent y parvenir. Des centaines de gestionnaires de fonds donneraient père et mère pour se garantir un rendement annuel de 20%. Une telle "petite commission" ne représente pas une simple nuisance, c'est une barrière majeure face au succès!

De nombreux amateurs génèrent 50% et plus de la valeur de leur compte en commissions dans l'année - s'ils durent assez pour le faire. Même des taux de commission réduits élèvent une barrière bien difficile à franchir avant de parvenir à gagner de l'argent. J'ai vu des courtiers rire aux éclats à se raconter les efforts intellectuels accomplis par leurs clients pour parvenir tout juste à ne rien perdre chez eux.

Recherchez bien les commissions les plus faibles possibles. N'hésitez pas à négocier une baisse des taux de commission. J'ai entendu nombre de courtiers se plaindre du manque de clients, je n'ai jamais entendu l'inverse. Faites savoir à votre courtier que c'est de son intérêt bien compris que de vous prélever de faibles commissions, car ainsi vous survivrez au jeu et resterez son client pendant longtemps. Mettez au point un système de trading qui lance moins de signaux.

L'écart d'exécution

Les écarts d'exécution prennent de votre compte une bouchée de la taille d'une gueule de piranha ou alors de celle d'un requin chaque fois que vous entrez ou sortez d'une position sur les marchés. L'écart d' exécution veut dire que votre ordre sera exécuté à un prix différent de celui qui prévalait quand vous l'avez placé. C'est comme si vous deviez payer 30 centimes par pomme dans une épicerie alors que le prix affiché est de 29 centimes.

Il existe trois types d'écarts d'exécution: l'écart normal, l'écart basé sur la volatilité, et l'écart criminel. L'écart normal est l'écart ou le spread existant entre le cours d'achat et le cours de vente. Les traders de parquet entretiennent deux prix sur le marché: le bid (le prix offert par l'acheteur) et le ask (le prix demandé par le vendeur).

Par exemple, un courtier peut vous donner la cote suivante: 390,45 pour le S&P 500 sur juin. Si vous voulez acheter un contrat sur le marché, il vous faudra débourser au moins 390,50. Si vous voulez vendre sur le marché, vous ne recevrez que 390,40 ou moins. Etant donné que le point sur le S&P 500 vaut 5$, un spread de 10 points entre le prix offert et le prix demandé revient à transférer un billet de 50$ de vos poches dans celles des traders de parquet. Ils vous prélèvent une soulte en échange du privilège d'entrer ou de sortir d'une position.

Le spread entre le prix offert et le prix demandé est légal. Il a tendance à se resserrer dans le cadre de marchés vastes et liquides tels que les futures sur S&P 500 et sur les obligations, et à s'élargir sur des marchés plus étroits comme celui des futures sur le jus d'orange ou le cacao. Les Bourses vous disent que le spread est le prix à payer pour la liquidité - autrement dit pour avoir la possibilité de rentrer et de sortir du marché quand on le veut. Les échanges électroniques devraient faire baisser l'écart d'exécution.

Les écarts d'exécution augmentent avec la volatilité des marchés. Les traders de parquet peuvent pratiquer des écarts encore plus importants dans le cadre de marchés dits "rapides" (fast moving). Quand le marché s'excite, les écarts d'exécution s'élargissent terriblement. Quand le S&P 500 lance un violent rallye ou chute comme une pierre, vous pouvez subir un écart d'exécution de 20 ou 30 points, et parfois même de 100 points ou plus.

Le troisième type d'écart d'exécution est le fruit d'activités illégales pouvant être conduites par des courtiers de parquet. Ils ont bien des moyens leur permettant de voler de l'argent à leur clientèle. Certains allouent à votre compte les transactions qui ont mal tourné, gardant pour eux les bonnes. Ce genre d'activité et d'autres petits jeux parfaitement illégaux ont récemment été décrits de manière exhaustive dans le livre, Brokers, Bagmen and Moles, de David Greising et Laurie Morse.

Quand une centaine de personnes passent des journées entières côte à côte dans un "c'est nous contre eux". Les traders de parquet ont affublé les gens de l'extérieur d'un pit de trading, il est normal que se développe un esprit d'entraide - une mentalité du type sobriquet qui montre bien le peu de respect qu'ils nous portent. Ils nous appellent "les billets" (comme dans l'expression: "Est-ce que les billets rentrent bien aujourd'hui?"). Voilà pourquoi il faut que vous preniez des mesures pour vous protéger.

Pour limiter l'écart d'exécution, travaillez sur des marchés liquides et évitez comme la peste les marchés étroits et volatils. Bâtissez vos positions, longues ou courtes, quand le limité. Enregistrez bien les prix auxquels les transactions sont passées au moment où le marché est calme. Utilisez les ordres à cours limité. Achetez ou vendez à un cours vous placez vos ordres et choisissez un courtier qui se batte pour vous quand c'est nécessaire.

La ruine complète

Les écarts d'exécution et les commissions prélevées rendent le trading semblable en termes de risques à la pratique de la natation dans un lagon infesté par les requins. Comparons à l'aide d'un exemple la différence entre l'argumentaire de vente que vous donnera un courtier et ce qui se passe dans le monde réel.

L'argumentaire type vous joue cette douce musique: prenons un contrat de futures sur l'or qui couvre un achat de 100 onces de métal fin. Cinq individus achètent chacun un contrat des mains d'une personne vendant 5 contrats à découvert. L'or décroche de 4 dollars et les acheteurs se couvrent, perdant 4 dollars par once soit 400$ par contrat, soit une perte totale de 2.000$.

Dans le monde réel, pourtant, chacun des acquéreurs aura perdu bien plus que 400$. Chacun d'eux aura au moins eu à débourser 25$ de commission pour un aller-retour, et aura été touché à l'aller et au retour par un écart d'exécution de 20$. Résultat final, chaque perdant aura perdu 465$ par contrat, ce qui aura coûté 2.325$ au groupe. Le gagnant, qui a vendu à découvert 5 contrats, a probablement payé 15$ de commission pour l'aller-retour sur un contrat et aura été touché par un écart d'exécution de 10$ à l'aller ainsi qu'au retour, ce qui réduit ses gains de 35$ par contrat, soit 175$ pour les 5 contrats. Il a empoché seulement 1.825$.

Le gagnant pensait avoir obtenu 2.000$, mais il n'a perçu que 1.825$. Les perdants pensaient avoir perdu 2.000$, alors qu'ils ont perdu en fait 2325$. C'est au total quelque 500$ qui ont été siphonnés de la table de jeu (2.325$ - 1825$). La part du lion aura été empochée par les traders de parquet qui ont réussi à prendre une portion bien plus importante que ce qu'aurait osé prélever un casino ou un champ de courses!

D'autres dépenses ponctionnent également l'argent des traders. Les coûts informatiques et ceux de l'information en ligne, les sommes allouées à des services de conseil et aux livres - y inclus celui que vous avez en main - tous ces frais viennent en déduction des capitaux que vous pourrez allouer au trading.

Recherchez le courtier prélevant les commissions les plus basses et surveillez-le avec les yeux d'un lynx. Mettez au point un système de trading qui donne des signaux de façon relativement peu fréquente et vous permette de placer vos transactions pendant les phases calmes de marché.


Sommaire

Avant-propos
 
Introduction
   1. Trading - L'ultime frontière 11
   2. La psychologie est la clé 14
   3. Les chances sont contre vous 18
 
I La psychologie individuelle
   4. Pourquoi faire du trading? 25
   5. L'imagination face à la réalité 27
   6. Les gourous de marché 34
   7. Le désir d'auto-destruction 43
   8. La psychologie du trading 48
   9. Leçons de trading des Alcooliques Anonymes 51
   10. Un perdant anonyme 55
   11. Les gagnants et les perdants 63
 
II La psychologie de masse
   12. Que représente le prix? 71
   13. Qu'est-ce que le marché? 76
   14. Le petit monde du trading 81
   15. La foule du marché et vous 89
   16. La psychologie des tendances 95
   17. Gérer ou anticiper 101
 
III L'analyse graphique traditionnelle
   18. Le charting 107
   19. Support et résistance 115
   20. Tendance et trading range 122
   21. Les lignes de tendance 132
   22. Les gaps 142
   23. Configurations graphiques 151
 
IV L'analyse technique informatisée
   24. De l'utilité des ordinateurs dans le trading 167
   25. Les moyennes mobiles 175
   26. Moving average convergence divergence (MACD) et histogramme de MACD 184
   27. Le système directionnel 194
   28. Le momentum, le rate of change, et le rate of change lissé 201
   29. Le %R de Williams 214
   30. La stochastique 219
   31. Le relative strength index 227
 
V Les points capitaux négligés
   32. Les volumes 235
   33. Indicateurs basés sur les volumes 242
   34. La position ouverte 249
   35. Le Herrick Payoff Index 256
   36. Le temps 261
 
VI Les indicateurs du marché boursier
   37. L'indice des nouveaux plus hauts/nouveaux plus bas 271
   38. Le trader's index et d'autres indicateurs boursiers 279
 
VII Les indicateurs psychologiques
   39. Les indicateurs de consensus 291
   40. Les indicateurs d'engagement 299
 
VIII Nouveaux indicateurs
   41. L'Elder ray 305
   42. Le force index 313
 
IX Les systèmes de trading
   43. Le système de trading du triple écran 323
   44. Le système de trading parabolique 334
   45. Le système de trading du canal 339
 
X Le "risk management"
   46. Emotions et probabilités 349
   47. Le "money management" 354
   48. Comment sortir des positions 362
 
Postface 371
 
Remerciements 375
 
Au sujet de l'auteur 379
 
Collection de livres d'investissement 381

Acheter ce livre

Acheter le livre 'Vivre du trading' sur Amazon..


 Haut de la page  Bibliographie  Itinéraire de lectures  Sommaire du site

  Newsletter

Pour recevoir nos derniers articles, détachements de dividendes et offres de placements :

S'abonner à la newsletter


Nous ou nous suivre sur les réseaux

Site hébergé par OVH - 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France - Tel : 09 72 10 10 10