'Une marche au hasard à travers la Bourse' de Burton G. Malkiel

Couverture du livre 'Une marche au hasard à travers la Bourse'

Commander ce livre sur Amazon


Caractéristiques

Auteur : Burton G. Malkiel
Traducteur : Eric Pichet
Edition française : Valor Editions, 2005
Edition originale : W. W. Norton & Company, 2003
ISBN : 2-909356-44-2
Nombre de pages : 424
Prix : 30,4 euros


4ème de couverture

Ce guide exhaustif et informé montre comment naviguer au milieu des turbulences de la Bourse et battre les pros à leur propre jeu. Ayant le chic pour dénoncer les bulles financières et autres hallucinations de masse dont sont coutumières les Bourses, Burton Malkiel nous montre la raison pour laquelle un large portefeuille d'actions sélectionnées au hasard sera aussi performant que l'immense majorité des portefeuilles gérés par des experts. Grâce au regard perçant qu'il porte à la nouvelle donne boursière, après l'éclatement de la bulle sur les nouvelles technologies, Malkiel montre comment maximiser ses gains et minimiser ses pertes en cette ère nouvelle de courtage électronique, de gourous virtuels, et autres véhicules d'investissement tape-à-l'oeil. Apprenez à analyser les rendements potentiels non seulement des actions, mais d'un large éventail d'opportunités d'investissement, allant de fonds placés sur les marchés monétaires à des fonds immobiliers en passant par des produits d'assurance, la pierre, ou d'autres actifs tangibles comme l'or ou les produits de collection.

Burton G. Malkiel est membre du Département Economie de l'université de Princeton. Il a également été dean de la Yale School of Organisation et President de l'American Finance Association. Il a tenu des postes de direction dans les plus prestigieuses institutions de Wall Street - Smith Barney & Co, The Vanguard Group, Prudential Insurance Company, BFK Capital Group, The Jeffrey Company...


Préface

Voilà maintenant plus de 30 ans que j'ai attaqué la première version de Une marche au hasard au travers de la Bourse. Le message de l'édition originelle était d'une simplicité biblique : les investisseurs feraient mieux, et de loin, de se contenter d'acheter et de conserver un fonds indiciel plutôt que de tenter d'acheter et de vendre eux-mêmes des valeurs mobilières ou d'investir dans des fonds gérés activement par des professionnels. Je prérendais alors - non sans effronterie - que l'investissement dans un indice de marché à large base - tel qu'on peut le réaliser via un fonds indiciel - avait de bonnes chances de faire mieux que les professionnels, car les frais de gestion et de transaction qu'ils prélèvent obèrent lourdement les performances.

Avec le recul de ces 3 décennies, je suis de plus en plus convaincu de la validité de ma thèse originelle, et les preuves pour l'étayer ne manquent pas. En voici une illustration édifiante. Un investisseur qui aurait placé 10 000 $ dans un fonds indiciel sur le S&P 500 en 1969 serait en 2002 à la tête d'un capital de dividendes réinvestis de 327 000 $. Celui qui aurait acheté des parts d'un fonds géré classiquement arriverait en moyenne à 213 000 $ sur la même période. Au 30 juin 2002, le premier disposerait de 114 000 $ supplémentaires, soit 50% de bénéfice. Encore faut-il préciser que le calcul de la performance tient compte des frais habituels (de l'ordre de 0,2%) prélevés annuellement sur les sommes investies.

Alors pourquoi une huitième édition de ce livre ? Si le message de base n'a pas changé, à quoi bon ? La réponse réside dans les énormes modifications intervenues entre temps dans les instruments financiers à la disposition du public. Un livre qui a l'ambition d'être un véritable guide pratique d'investissements à usage des particuliers se doit d'être à jour et de présenter l'ensemble des produits disponibles. Les investisseurs peuvent en outre tirer profit d'une analyse critique de la profusion de nouvelles informations dus aux chercheurs et aux professionnels des marchés - décryptés et mises à la portée de tout honnête homme intéressé par l'investissement. Il y a tellement d'affirmations déroutantes en Bourse qu'il est important de disposer d'un livre qui en tienne le décompte...

Au cours de ces trente dernières années, nous avons assisté à des évolutions technologiques foudroyantes qui ont profondément modifié notre environnement. Des innovations comme les téléphones portables, les téléphones visuels, les chaînes cablées, les compacts disques, les DVD, les fours à micro-ondes, les ordinateurs portables, les autoroutes de l'information, Internet et les messageries électroniques, sans oublier des avancées médicales allant des transplantations d'organes à la chirurgie laser en passant par des méthodes non chirurgicales pour traiter les calculs rénaux et les caillots artériels, ont modifié très concrètement notre mode de vie. L'innovation financière fut sur la période tout aussi spectaculaire. En 1973, lors de la première édition de ce livre, les SICAV monétaires n'existaient pas, tout comme les comptes chèques rémunérés, les distributeurs automatiques de billets, les SICAV indicielles, les trackers, les fonds exonérés d'impôts, les fonds émergents, les obligations à taux variables, les obligations indexées sur l'inflation, les fonds communs de placement immobiliers, les plans d'épargne retraite individuels, les plans de financement des études supérieures de l'article 529, les obligations à coupon zéro, les options et contrats sur l'indice Standard and Poor's, et les nouvelles tchniques de gestion comme l'assurance de portefeuille ou les "programmes d'arbitrages informatiques", pour ne citer que quelques-unes des nouveautés qui ont bouleversé notre paysage financier. Nombre de ces modifications ont été intégrées dans ce livre, afin de vous expliquer les dernières innovations financières et de vous montrer dans quelle mesure vous pouvez vous-même, en tant que client, en tirer profit. En outre, un chapitre entier (le IV) a été inséré pour analyser l'extraordinaire bulle Internet du tournant du millénaire et pour en tirer toutes les leçons utiles aux investisseurs.

Cette édition jette un regard critique sur la thèse de base des versions précédentes de La Marche au hasard, selon laquelle le marché évalue le cours des actions avec efficience. Ce qui signifie concrètement qu'un chimpanzé aux yeux bandés lançant des fléchettes sur le Wall Street Journal pourrait sélectionner un portefeuille dont les performances seraient aussi bonnes que celui concocté par les meilleurs experts. Tout au long de ces trente dernières années, cette thèse s'est remarquablement confirmée. Plus des 2/3 des gérants de portefeuille ont en effet sous-performé l'indice S&P 500. Néanmois, un grand nombre de travaux de recherche d'universitaires et de professionnels, menés au cours des années 80 et 90, et l'irruption d'un nouveau courant de pensée économique baptisé "finance comportementale", ont jeté un doute sur la validité de ma théorie. Et le krach boursier d'octobre 1987, comme le mini-krach de juillet 2002, ont soulevé de nouvelles questions sur la prétendue efficience du marché. Cette édition rend compte de cette récente controverse et réexamine la théorie selon laquelle il est possible de "battre le marché". Pour ma part, je conclus au chapitre XI qu'il est encore un peu tôt pour enterrer la théorie des marchés efficients. Il n' est toutefois pas exclu qu'il existe certaines techniques permettant d'accroître les chances de succès d'un investisseur individuel.

Ce livre est avant tout un guide pratique d'investissement destiné aux particuliers. A force de conseiller les personnes privées et les familles sur leurs stratégies financières, il m'est apparu clairement que la capacité de chacun à supporter le risque est fortement corrélée à son âge et à son niveau de revenus non-patrimoniaux. Il est également vrai que le risque a tendance à diminuer avec la durée de vie de l'investissement. Pour toutes ces raisons, les stratégies d'investissement optimales peuvent être modulées en fonction de l'âge. Le chapitre XIII intitulé "Un Guide pratique des placements tout au long du cycle de vie" devrait donc s'avérer très utile à tout âge. La lecture de ce seul chapitre vous permettra d'économiser une (fort coûteuse) consultation auprès d'un conseiller financier.

Enfin, toutes les données de ce livre ont été entièrement actualisées. J'ai étudié les marchés actions et obligataires du début des années 2000 et je propose un ensemble de stratégies qui devraient se révéler profitables aux investisseurs désireux d'entrer du bon pied dans le nouveau millénaire.

La dette que j'ai contractée envers tous ceux qui m'ont aidé lors des éditions précédentes court toujours. Je dois y ajouter les noms de nombreuses personnes qui ont apporté une contribution toute particulière à cette huitième édition, notamment John BOGLE, John BRENNEN, Markus BRUNNERMEIER, James LITVACK, Jonathan MALKIEL, Whitney MALKIEL, Jianping MEI, Gai PASTER et Emily PASTER. Méritent également de vifs remerciements Lynne BRADY, Ker MOUA et Chrystal SHANNON du groupe d'investissement VANGUARD, ainsi que Kevin LAUGHLIN de l'Institut de recherche BOGLE, qui ont collecté l'essentiel des données financières sur les performances des divers investissements utilisées dans cette édition. Costin BONTAS, Matthew MOORE et Basak YELTEKIN m'ont apporté une aide précieuse dans mes recherches, tandis que Diana PROUT a réalisé l'exploit de transformer des brouillons illisibles et des enregistrements approximatifs en textes lisibles. Eve LAZOVITZ, Drake McFEELY et Ann ADELMAN de W.W. NORTON ont permis la publication de cette édition. Quant à Patricia TAYLOR, elle a de nouveau collaboré avec moi sur ce projet, et elle a apporté des contributions éditoriales de très grande valeur à cette huitième édition.

Mais c'est mon épouse, Nancy Weiss MALKIEL, qui a contribué le plus significativement, et de loin, à la réalisation des quatres dernières éditions de ce livre. Outre ses encouragements affectueux et son soutien, elle a relu soigneusement les différents brouillons du manuscrit et fait d'innombrables suggestions qui ont clarifié et sensiblement amélioré l'ouvrage. Elle a même corrigé de nombreuses erreurs qui m'avaient échappé, ainsi qu'à de nombreux relecteurs typographiques, dans les quatre premières éditions. Enfin et surtout, elle m'a apporté son incroyable joie de vivre. Nul mieux qu'elle ne mérite la dédicace de ce livre.

         Burton G. MALKIEL
         Université de Princeton
         Septembre 2002


Note du traducteur

Eric PICHET est professeur de finance au Centre de Formation de la Société Française des Analystes Financiers (SFAF), directeur du mastère spécialisé (3ème cycle) en analyse financière internationale de Reims Management School et directeur du mastère spécialisé en gestion de patrimoine de Bordeaux Ecole de Management. Après avoir travaillé une dizaine d'années dans des sociétés de Bourse, il est aujourd'hui expert financier et administrateur indépendant, notamment de SICAV et de hedge funds. Il a publié une vingtaine d'ouvrages et a traduit les trois grands "classiques" de la littérature boursière américaine : outre Une Marche au hasard à travers la Bourse, Mémoires d'un spéculateur d'Edwin LEFEVRE et Mais où sont les yachts des clients ? de SCHWED.

"Traduire, c'est faire de sa volupté, une connaissance."

                                        BAUDELAIRE

Après une brillante carrière entamée en 1973, Une Marche au hasard à travers la Bourse du Professeur MALKIEL (Université de Princeton) fait peau neuve pour sa huitième édition (parue aux Etats-Unis en 2002), et l'éclatement de la bulle Internet apporte une pierre supplémentaire à sa théorie de la marche au hasard.

Cette nouvelle traduction, menée à bien après une longue pratique des éditions précédentes, fut pour moi un grand moment de plaisir au contact d'une mécanique intellectuelle comme on souhaiterait en rencontrer plus souvent dans l'enseignement supérieur français. La principale qualité de MALKIEL réside dans son extraordinaire talent à transmettre avec une grande limpidité les arcanes de la finance de marché et à faire profiter le lecteur (même profane) de sa triple expérience d'investisseur, de professeur de finance et d'auteur à succès.

Une illustration parmi des dizaines d'autres qui peuplent son livre suffira pour donner la mesure de son approche pédagogique. Pour expliquer en quelques lignes la différence entre les concepts-clés de la Théorie de l'efficience des marchés que sont la forme radicale et la forme modérée, MALKIEL reprend l'anecdote du professeur de finance et d'un de ses étudiants qui, sortant ensemble du campus, tombent sur un billet de 100 $. "Le professeur, tenant de l'approche radicale de la Marche au hasard, explique alors doctement à son étudiant qu'il convient de ne pas perdre de temps en ramassant le billet, car s'il était vrai, quelqu'un l'aurait empoché depuis longtemps. L'étudiant - assez sceptique, commente MALKIEL, non seulement sur les compétences des professionnels de Wall Street, mais aussi sur l'enseignement du professeur, le ramasse... Contrinuant par là-même à renforcer l'efficience des marchés."

Bien sûr, le style est alerte, empreint de cette distanciation sceptique, élégante et amusée qu'ont parfois les grands universitaires américains (le rapprochement avec GALBRAITH vient naturellement à l'esprit) lorsqu'ils observent depuis le calme luxueux de leurs campus les folies de "la ville" (le monde des affaires). L'usage heureux et tout en finesse de la litote et de l'euphémisme (alors même que les salles de marché sont sans doute le lieu par excellence de l'hyperbole) accentue la connivence avec le lecteur, invité lui aussi à ne pas se laisser impressionner outre mesure par l'alchimie de la Finance. Les francophones découvriront également, au hasard des pages, des références aux auteurs classiques pour le moins inattendues dans un ouvrage traitant des marchés financiers : des citations fort pertinentes empruntées à Gustave LE BON, à TALLEYRAND et même à LA ROCHEFOUCAULD. On y trouve encore une analyse désopilante des grands évènements boursiers de l'histoire, depuis la Tulipomanie hollandaise de XVIIème jusqu'aux frasques de l'ère du Net, avec ses évaluations surréalistes.

Bref, on l'aura compris, c'est la moindre des qualités de ce livre que d'offrir une lecture particulièrement aisée, même pour un néophyte. Ce n'est pas rien... mais ce n'est pas tout.

Si ce livre s'impose en tête des ouvrages financiers indispensables aux étudiants en finance, et aux conseillers en gestion de patrimoine, ce n'est pas seulement par son style. C'est avant tout un guide d'investissement qui tire toutes les conséquences de la Théorie moderne du portefeuille et de son principal enseignement : l'efficience des marchés.

Le coeur de la thèse du professeur MALKIEL est simple : un singe (ou un gérant de fonds professionnel, voire même un professeur de finance) qui choisirait des actions au hasard en lançant des fléchettes ferait tout aussi bien (et même assez souvent mieux) qu'un gérant (bien payé, mais c'est un pléonasme) qui sélectionnerait attentivement ses titres.

Pourquoi ? Tout simplement parce que sous l'effet conjugué de la qualité de l'information disponible sur les sociétés cotées et du nombre sans cesse plus élevé d'intervenants, il est quasiment impossible de réaliser, à long terme, des rendements supérieurs à un indice large de marché comme le Dow Jones, le S&P 500 ou le CAC 40.

Corollaire important, qui met en rage la communauté des professionnels ainsi que les grands groupes bancaires ou d'investissement qui touchent des rentes considérables pour gérer l'argent des particuliers : la probabilité qu'un gérant de fonds obtienne un rendement supérieur à l'indice est faible (environ 20%), et parmi ceux qui battent l'indice sur une année, la moitié fera moins bien l'année suivante.

Voilà pour la théorie ; qu'en est-il des trois grandes familles de conseillers boursiers : les chartistes, les analystes financiers et les gérants ?

Cible principale (mais facile) de MALKIEL : les incontournables chartistes. Pour lui, l'analyse chartiste est une vaste fumisterie qui n'a jamais enrichit que ses thuriféraires, qui vendent (fort bien) aux gogos leur savoir-faire et permettent aux sociétés de bourse qui les emploient d'encaisser de substantielles commissions, car le chartiste, comme l'astrologue, a toujours un conseil à donner à ses clients, et donc un ordre d'achat ou de vente à préconiser. De sympathiques hurluberlus inoffensifs... tant que l'on se garde de leurs conseils. A noter que MALKIEL, tel un DIOGENE des temps modernes, cherche toujours depuis plus de 30 ans un chartiste qui ait fait fortune... en suivant ses propres conseils.

Les analystes financiers ne valent guère mieux, dans la mesure où une très faible variation de leurs hypothèses de travail aboutit à une estimation complètement différente de la valeur d'une action ; l'exemple du krach de 1987 est limpide : avec les instruments de mesure des analystes financiers, une modification des taux d'intérêt (qui ont fortement progressé en octobre 1987) justifie pleinement une différence d'évaluation des actions de 30%, ce qui correspond à peu près à la chute du Dow Jones en octobre 1987.

Enfin, les gérants qui connaissent un succès durable existent. On pense à Peter LYNCH et à Warren BUFFET, les deux plus célèbres. La difficulté pour l'investisseur particulier est de les dénicher avant leurs exploits. Et, pour une star de la gestion, combien de milliers de gérants qui font moins bien que l'indice, et de dizaines (comme la célèbre Elaine GARZARELLI) qui n'auront été que des étoiles d'un jour. Corollaire important et très utile à l'investisseur (sans doute un des principaux enseignements de ce livre) : il n'existe aucune corrélation entre les frais de gestion perçus et les performances d'un fonds commun ou d'une SICAV.

Outre une approche théorique et une analyse détaillée du monde boursier au début du XXIème, la Marche au hasard contient un véritable guide pratique d'investissement à chaque étape de sa vie, très accessible, qui fera économiser au lecteur assidu le coût d'une consultation patrimoniale (compter entre 1000 et 2000 euros) et procurera au curieux de savoureux moments...

Enfin, ce livre fournira à tous, particuliers, étudiants, analystes financiers et gérants, une meilleure compréhension de l'évaluation en bourse des sociétés cotées.

                    Paris le 31 juillet 2005


Sommaire

PREFACE     11
 
REMERCIEMENTS DES PRECEDENTES EDITIONS     13
 
CHAPITRE I - ANALYSE FONDAMENTALE ET CHATEAUX EN ESPAGNE     17
Qu'est-ce qu'une marche au hasard ?     18
Comment investir aujourd'hui ?     20
Une théorie de l'investissement     23
L'analyse fondamentale     23
La théorie des châteaux en Espagne     25
Comment marcher au hasard     28
 
CHAPITRE II - LA FOLIE DES FOULES     31
La Tulipomanie     32
La bulle de la COMPAGNIE DES MERS DU SUD     35
Wall Street accouche d'une souris     41
La morale de ces histoires     48
 
CHAPITRE III - L'EVALUATION DES ACTIONS DES ANNEES 60 JUSQU'AUX ANNEES 90     49
Le bon sens des institutionnels     50
LES SOIXANTIEMES FLAMBOYANTES     50
La nouvelle "nouvelle ère" : les sociétés de croissance / la folie des nouvelles émissions     50
LA SYNERGIE CREE L'ENERGIE : LE BOOM DES CONGLOMERATS     54
La quête de la performance : la bulle des actions à thème     62
LES SOIXANTE-DIXIEMES LUGUBRES     66
Les cinquante vedettes     66
LES 80EMES RUGISSANTES     69
Le retour triomphal des nouvelles émissions     69
Le retour des concepts : la bulle de la biotechnologie     71
ZZZZ BEST     73
La morale de cette histoire     75
LES 90EMES FEBRILES     76
Le yen, l'immobilier et les actions japonais     76
 
CHAPITRE IV - LA PLUS BELLE BULLE DE TOUS LES TEMPS : EN SURFANT SUR LE NET     81
Comment se forment les bulles     82
Une bulle high-tech à grande échelle     84
Une orgie d'émission de titres sans précédent     87
LEGLOBE.COM     90
Le rôle des analystes financiers     91
De nouvelles méthodes d'évaluation     93
La voix des médias     95
Comment la fraude a fait son apparition et a étranglé le marché     99
Aurions-nous dû flairer les dangers ?     102
Le mot de la fin     104
 
CHAPITRE V - L'ANALYSE FONDAMENTALE DE LA VALEUR DES ACTIONS     107
Les déterminants "fondamentaux" de la valeur d'une action     108
Deux mises en garde importantes     115
Vérifions les Tables de la Loi boursière     119
Une mise en garde supplémentaire     121
Que reste-t-il de l'analyse fondamentale ?     122
 
PARTIE II - COMMENT LES PROS JOUENT AU PLUS GRAND JEU DE TOUTE LA VILLE     125
 
CHAPITRE VI - ANALYSE TECHNIQUE ET ANALYSE FONDAMENTALE     127
Le duel : analyse technique contre analyse fondamentale     129
Que peuvent nous enseigner les graphes ?     130
Jusqu'à quel point la méthode chartiste est-elle rationnelle ?     135
Pourquoi les graphes ne mènent nulle part     137
Du chartiste au technicien     138
La technique de l'analyse fondamentale     139
Pourquoi l'analyse fondamentale n'est-elle pas performante ?     142
L'utilisation conjointe de l'analyse technique et de l'analyse fondamentale     144
 
CHAPITRE VII - ANALYSE TECHNIQUE ET THEORIE DE LA MARCHE AU HASARD     149
De leurs chaussures trouées et de l'ambiguïté de leurs prédictions     150
La Bourse est-elle cyclique ?     151
Mais au fait, qu'entend-on exactement par "marche au hasard" ?     153
Quelques autres méthodes techniques un peu plus sophistiquées     157
Le système du filtre     157
La théorie de DOW     158
Le Système de force relative : le RSI     159
Les systèmes combinant les cours et les volumes     159
Comment lire les figures des graphiques ?     160
De la difficulté d'admettre l'aléatoire en bourse     161
Un aperçu de quelques autres théories graphiques très utiles pour perdre de l'argent     162
L'indicateur de la longueur des jupes     162
L'indicateur du Super Bowl     165
La théorie des rompus     165
De quelques méthodes annexes     166
Les gourous de l'analyse technique     167
Pourquoi les chartistes trouvent-ils encore de l'embauche ?     171
Que valent les arguments à la décharge des chartistes ?     172
Quelles leçons pour les investisseurs ?     175
 
CHAPITRE VIII - L'ANALYSE FONDAMENTALE A-T-ELLE UNE QUELCONQUE UTILITE ?     177
Qu'en pensent Wall Street et l'Académie ?     178
Les analystes fondamentaux sont-ils fondamentalement clairvoyants ?     179
Pourquoi la boule de cristal est opaque     182
Les analystes financiers savent-ils choisir les meilleures actions ? - Les performances des fonds mutuels     193
Un système inspiré de l'analyse fondamentale est-il capable de sélectionner les valeurs gagnantes ?     201
Le verdict sur le market timing     202
Les formes semi-radicale et radicale de la théorie des marchés efficients     204
La voie médiane : mon point de vue personnel     207
PARTIE III - LES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INVESTISSEMENT     211
 
CHAPITRE IX - UNE PAIRE DE CHAUSSURES DE MARCHE TOUTE NEUVE : LA THEORIE MODERNE DU PORTEFEUILLE     213
Le rôle du risque     214
Une définition du risque : la dispersion des rendements     215
L'analyse du risque : une étude à long terme     218
Comment réduire le risque : la Théorie Moderne du Portefeuille (MPT)     221
Pratique de la diversification     225
Les bénéfices de la diversification     226
 
CHAPITRE X - AUGMENTER LES PERFORMANCE AU PRIX D'UN RISQUE ACCRU     235
Bêta et risque systématique     236
Le Modèle d'Evaluation Des Actifs Financiers (MEDAF)     239
Un coup d'oeil aux archives     245
Une évaluation de l'évidence     248
La quête quantitative de meilleurs instruments de mesure du risque : le Modèle d'Evaluation par Arbitrage     251
En guise de résumé     254
 
CHAPITRE XI - LES TIRS A VUE SUR LA THEORIE DES MARCHES EFFICIENTS ET LES RAISONS DE LEUR ECHEC     257
Qu'entendez-vous au juste par efficience des marchés ?     259
Des tirs complètement à côté de la cible     261
Des tirs qui frôlent la cible, en la manquant quand même     265
Les portefeuilles investis dans des petites capitalisations ont tendance à générer des performances supérieures à ceux investis dans des grandes sociétés     276
Et le gagnant est...     284
Quelques commentaires en guise de conclusion     288
 
PARTIE IV - GUIDE PRATIQUE A L'USAGE DES MARCHEURS AU HASARD ET AUTRES INVESTISSEURS     293
 
CHAPITRE XII - MANUEL POUR ENTRETENIR LA FORME DES MARCHEURS AU HASARD     295
Exercice 1 : couvrez-vous bien     296
Exercice 2 : déterminez précisément vos objectifs d'investissement     298
Exercice 3 : fuyez le percepteur autant que faire se peut     306
Exercice 4 : ayez l'esprit de compétition, et assurez-vous que votre trésorerie rapporte plus que l'inflation     311
Exercice 5 : un petit tour au pays des obligations     316
Exercice 6 : entamez votre marche chez vous, et redonnez du tonus aux muscles ramollis     325
Exercice 7 : renforcez vos positions dans l'immobilier de bureaux     326
Exercice 8 : marchez sur la pointe des pieds à travers les champs aurifères, ou parmi les objets de collection et autres investissements du même acabit     328
Exercice 9 : n'oubliez jamais que la seule chose qui ne soit pas aléatoire en bourse, ce sont les frais ; certains sont plus raisonnables que d'autres     331
Exercice 10 : diversifiez vos investissements : ne mettez pas tous vos oeufs dans le même panier     333
Un dernier bilan     333
 
CHAPITRE XIII - COMMENT FIXER LES HANDICAPS DANS LA COURSE FINANCIERE / UNE INITIATION POUR MIEUX COMPRENDRE LES PERFORMANCES DES ACTIONS ET DES OLIGATIONS     335
Qu'est-ce qui détermine les performances des actions et des obligations ?     336
Trois grandes périodes dans l'histoire des performances financières     340
Le nouveau millénaire     351
 
CHAPITRE XIV - GUIDE D'INVESTISSEMENT TOUT AU LONG DU CYCLE DE VIE     357
Quatre grands principes d'allocations d'actifs     358
Trois grandes lignes pour vous constituer un plan d'investissement sur mesure en fonction de votre âge     369
Le guide d'investissement en fonction de votre âge     375
 
CHAPITRE XV - TROIS PAS DE GEANT A TRAVERS LA BOURSE     379
Le "pas de celui qui ne se pose pas de questions" : l'investissement dans des fonds indiciels     381
La démarche de celui qui gère lui-même : quelques règles utiles à la sélection des titres     394
La démarche du joueur par substitution : trouver un professionnel de la marche à travers la Bourse     398
Le service d'information sur les fonds du Morningstar     400
Comment se faire une idée des frais réels prélevés par les fonds     401
Le pas de MALKIEL     404
Un paradoxe     408
Quelques ultimes réflexions sur notre marche     409
 
NOTE DU TRADUCTEUR     411

Acheter ce livre

Acheter le livre 'Une marche au hasard au travers de la Bourse' sur Amazon.


 Haut de la page  Bibliographie  Itinéraire de lectures  Sommaire du site

Icône Facebook Icône Twitter Icône RSS