Le Casse du siècle

Couverture du livre 'le Casse du siècle'

Commander ce livre sur Amazon


Caractéristiques

Titre original : The Big Short
Auteur : Michael Lewis
Traduction : Fabrice Pointeau
Publication : 2010
Editeur : POINTS
ISBN : 978-2757828052
Nombre de pages : 384
Prix : 9,99 euros édition Kindle


4ème de couverture

En 2005, profitant de l'aveuglement généralisé des grosses banques, des médias et du gouvernement, quatre outsiders du monde de la finances anticipent l'explosion de la bulle financière et mettent au point le casse du siècle. Michael Burry, Steve Eisman, Greg Lippmann et Ben Hockett : des personnages visionnaires et hors du commun qui vont parier contre les banques et tenter de rafler la mise...

« Je comprenais qu'il y avit toute une industrie, appelée financement de la consommation, qui n'existait que pour arnaquer les gens. »

Michael Lewis a travaillé comme investisseur pour la banque Salomon Brothers. Il est journaliste à Vanity Fair.

« Personne n'écrit sur la finance et l'argent avec un tel sens de l'humain et du romanesque. »

The New York Times


Préface

En 2008, la bulle immobilière qui enflait depuis des années aux Etats-Unis éclatait.

Taux d'intérêt bas, épargne de précaution nulle, réglementation laxiste, courtiers sans scrupule, banques peu regardantes sur la solvabilité des emprunteurs les derniers arrivés et les plus fragiles, tout était réuni !

Mais les conséquences quoique douloureuses en seraient restées nationales si les banques américaines n'avaient pas, massivement, depuis quelques années, titrisé leurs créances afin de les céder entre elles puis au monde entier et également créé un marché d'options gigantesque sur ces véhicules.

Le titre original de ce livre est The Big Short. Pour les lecteurs familiers avec les marchés financiers, il faut savoir que l'on peut parier sur la hausse d'une action, d'une obligation ou d'une matière première, mais également sur sa baisse. On vend alors d'abord ce que l'on n'a pas, avec promesse de le livrer dans le temps, et on le rachète (plus bas si l'on a bien anticipé) afin de déboucler sa position: cela s'appelle « être short ».

Ici, The Big Short raconte le pari fait, parfois de nombreux mois avant le krach, contre le marché hypothécaire « subprime » américain (c'est à dire les créances les plus risquées car émises sur le segment de population disposant des revenus les plus modestes) par un petit nombre d' « outsiders » venus d'horizons divers mais ayant tous la conviction que ce marché s'effondrerait.

Alors pourquoi Le Casse du siècle en français ? Parce que les montants en jeu de ces paris furent énormes (plusieurs dizaines de milliards de dollars) et que l'utilisation des options fit gagner jusqu'à cinquante fois leurs mises à ceux qui avaient vu juste.

Mais aussi extravagants que soient ces chiffres, ils ne peuvent rivaliser avec ceux du véritable « hold-up » que subira le contribuable américain lors du renflouement des banques.

Michael Lewis, ex-professionnel de chez Salomon Brothers, a recueilli le témoignage de différents intervenants qui ne faisaient pas partie de « l'Establishment » de Wall Street mais qui ont eu, chacun de leur côté, le préssentiment de ce qui allait arriver. Pourquoi ont-ils été si peu nombreux à être plus clairvoyants que les gouvernements et les banques centrales, et à battre des institutions sophistiquées ? C'est ce qu'explique ce livre ainsi que les dysfonctionnements et les faiblesses de ces institutions. Il fait la preuve que, dans un monde globalisé, informatisé, hyperinformé, des individus presque ordinaires mais têtus et avec un jugement personnel peuvent battre le consensus.

Depuis la sortie du livre aux Etats-Unis, les révélations et les évènements se sont succédé : la SEC1 a gravement mis en cause Goldman Sachs pour conflit d'intérêts. La commission d'enquête officielle sur la crise l'a également accusée d'obstruction. (Pour mettre un terme aux poursuites, Goldman s'acquittera de la plus lourde amende jamais infligée par la SEC : 550 millions de dollars.)

Différents témoignages et enquêtes prouvent que, lorsqu'en 2007 les grands banques opérant sur ce marché des « subprimes », au travers de nouveaux instruments financiers opaques et non traités sur un marché officiel, ont senti le vent tourner, elles n'ont pas hésité à transgresser l'éthique et la morale pour limiter leurs pertes.

Interviewé au printemps 2010, Michael lewis déclarait : « Les effets sociaux de l'action de la SEC seront plus grands que session_cache_expire conséquences légales. De même qu'il y a eu une époque où on pouvait fumer en avio ou boire au volant sans se sentir coupable, on pensera un jour au temps où, à Wall Street, un trader pouvait faire fabriquer un titre pour miser sur son échec, rouler et corrompre les agences de notation pour qu' elles bénissent cette obligation, puis la vendre à une banque allemande un peu lente à comprendre, sans plus avoir à s'en préoccuper. »

Au-delà de cela, cette crise aura forcé les Etats déjà très endettés à intervenir pour sauver les banques sur une échelle inconnue à ce jour, en dépit d'une histoire jalonnée de tels sauvetages. Et même (on peut rêver) s'il en ressort un changement des règles du jeu qui donne aux relations banques-Etat-citoyen quelques années de répit, comme après la crise de 1929, ces interventions auront mis en lumière probablement plus tôt qu'anticipé, la fragilité même des finances publiques des Etats du monde occidental. La Grèce aura servi de révélateur et provoqué la réaction immédiate des Etats européens par des mesures de redressement de leurs finances publiques (au timing discutable). Sans doute un réflexe de survie, car nous sommes désormais dos au mur : lors de la prochaine crise, QUI viendra sauver les Etats ?

Guy MARTIGNOLLE
Cofondateur de Sonatine Editions
Ancien membre du Chicago Mercantile Exchange
Ancien manager de hedge fund

1 Securities and Exchange Commission: organisme officiel de surveillance et de contrôle des marchés financiers.

Table des matières

Préface11
Prologue : Poltergeist15
1 - L'histoire d'une origine secrète23
2 - Au royaume des aveugles57
3 - « Comment un type qui ne parle pas anglais pourrait-il mentir ?103
4 - Comment récolter un travailleur immigré ?135
5 - Capitalistes par accident161
6 - Spider-Man au Venetian205
7 - La Grande Chasse au trésor237
8 - La longue accalmie261
9 - La mort de l'intérêt289
10 - Deux hommes sur un bateau323
Epilogue : Tout est lié359

Acheter ce livre

Acheter le livre "The big short - Le casse du siècle" sur Amazon.


 Haut de la page  Bibliographie  Itinéraire de lectures  Sommaire du site


Nous ou nous suivre sur les réseaux

Site hébergé par OVH - 2 rue Kellermann - 59100 Roubaix - France - Tel : 09 72 10 10 10