Image d'un nain joyeux et décalé poussant une brouette pleine d'or

Histoire de rire...

Les adages boursiers, sous des dehors de boutades, contiennent souvent un concentré d'expérience, qu'il convient de méditer longuement. Tous les livres jamais écrits au sujet de la Bourse peuvent probablement être résumés en une dizaine d'adages bien choisis.

Malheureusement, les compétences qu'ils illustrent relèvent souvent du domaine affectif, domaine où l'apprentissage passif semble délicat. Il faut souvent, et surtout trop souvent à son propre détriment, avoir vécu une situation donnée, pour goûter à sa juste valeur l'adage correspondant.

Avant d'attaquer les adages glannés ici et là, je vous propose de méditer le mien. Il résume en une phrase ce que j'ai appris en bientôt cinq ans :

Il faut quitter les oripeaux du joueur et revêtir l'habit du patron du casino. Le joueur cherche des sensations, ou au moins se laisse guider par elles. Il est la proie de la peur et de la cupidité. Il investit pour soigner son égo plutôt que son portefeuille. Il ne mesure pas les risques qu'il prend. D'ailleurs il n'a même pas conscience de ces risques. Le patron du casino est à l'envers de cette attitude. Il s'appuie sur la statistique et les probabilités. Il regarde les joueurs, dont certains feront parfois sauter la banque, d'un oeil serein car... il sait !

Qu'est-ce qu'un placement à long terme ?

Un placement à court terme qui a mal tourné.

Ils m'ont dit d'acheter cette action pour mes vieux jours. Cela a remarquablement fonctionné. En moins d'une semaine, j'étais devenu vieux.

Tiré de l'ouvrage "Mais où sont les yachts des clients ?".

Mieux vaut se couper un doigt que le bras.

Indique qu'il vaut mieux couper une perte rapidement plutôt qu'attendre car elle risque de prendre de l'ampleur.

There is no free lunch.

Il n'y a pas de repas gratuit. En d'autres termes, la rentabilité attendue d'un placement est fonction du risque pris.

On achète la rumeur et on vend les faits.

Indique qu'il faut ANTICIPER !

Il vaut mieux avoir tort avec le marché que raison tout seul.

Cet adage concerne surtout les gestionnaires de Sicavs ou de FCPs. Elle explique leur comportement moutonnier. Si un gestionnaire prend le risque d'agir différemment des autres il s'expose en cas d'échec à de grosses remontrances de la part de son patron ou de ses mandataires. Si par contre il fait commme les autres, on ne pourra pas lui reprocher grand chose...

Les arbres ne montent pas jusqu'au ciel.

Attention à la cupidité. La peur et la cupidité sont les deux ennemis principaux.

On achète au son du canon et on vend au son du clairon.

Il faut acheter lorsque tout le monde vend, donc au plus bas. Et vendre lorsque tout le monde achète, donc au plus haut.

"Il y'a deux règles dans le placement. La première est : 'Ne perdez pas votre argent', la seconde : 'N'oubliez pas la première'.

Benjamin Graham

N'essayez pas d'attraper un couteau qui tombe

Acheter lors d'une chute de cours, notamment lorsque un titre a enfoncé tous ses supports, peut se révéler ruineux car il est presque impossible de deviner le fond. Mieux vaut alors attendre tranquillement le rebond.

Définition du tuyau de Bourse :

Un gros malin qui souffle trés fort d'un coté et un imbécile qui en prends plein la tete de l'autre.

La seule recette pour gagner en Bourse : vendre avant le plus haut et acheter avant le plus bas.

Cette règle pourrait plutôt être "Vendre avant le plus haut et acheter après le plus bas". Il est en effet généralement préférable d'attendre un rebond pour acheter. Cela ne garantit pas d'avoir acheté proche du plus bas, mais en augmente la probabilité.

Fortunes are made by buying low and selling too soon.

(littéralement : "Les fortunes se font en achetant bas et en revendant trop tôt". Plus librement : "Si j'ai gagné de l'argent en bourse, c'est parce que j'en ai laissé gagner d'autres après moi").

Baron Rotschild

"Il y a des gens dont la puissance est faite de tout l'argent qu'ils ont prêté. Il y en a d'autres dont toute la force est dans l'argent qu'ils doivent".

Auguste Detoeuf

Follow the trend

Il faut suivre la tendance

Sell in may and run away (Vendez en Mai et partez...)

Vendez avant la distribution du dividende.

Intuitivement c'est logique. La veille de la distribution, le dividende est connu et est déjà dans le cours. Or on va être taxé sur le cours. Donc il vaut mieux vendre, ne pas toucher le dividende, voir l'action baisser d'autant et puis racheter.
En pratique. 1) Il y a les frais boursiers. 2) Il y a le fait que, depuis quelques années, les cours ne baissent plus tant lors de la distribution de dividende.

Si vous avez 1000 francs de découvert sur votre compte en banque, vous avez un problème.

Si vous avez 10 millions de francs de découvert, c'est votre banque qui a un problème.

Foin engrangé ne craint pas la gelée.

Un économiste est un expert qui vous dira demain pourquoi ce qu'il avait prévu hier ne s'est pas passé aujourd'hui

Tops and Bottoms pickers are Cotton pickers

Indique qu'il est illusoire d'essayer d'acheter au plus bas ou de vendre au plus haut, et inversement.

Quand les flics descendent au bordel, ils embarquent tout le monde !

Quand le marché ne veut plus d'un secteur ou plus généralement, un marché bearish, toutes les valeurs sont massacrées sans discernement.

Les conseilleurs sont rarement les payeurs !

Les promesses n'engagent que ceux qui les croient !

Petite histoire racontée par Ben Graham :

Un prospecteur de pétrole, s'en allant à son repos éternel, fut accueilli par saint Pierre qui lui annonça une bien mauvaise nouvelle. Saint Pierre lui dit : "Vous êtes qualifié pour entrer au paradis, mais comme vous pouvez le constater, l'endroit réservé aux prospecteurs de pétrole est bondé. Il n'y a aucun moyen d'ajouter une personne de plus". Après avoir réfléchi quelques instants, le prospecteur demanda s'il pouvait prononcer seulement quatre mots pour les locataires actuels. Saint Pierre, considérant cela sans risque, laissa le prospecteur mettre ses mains en porte-voix et hurler : "Pétrole découvert en enfer". Immédiatement, les portes du ciel s'ouvrirent et tous les prospecteurs de pétrole se précipitèrent vers l'étage inférieur. Place étant faite, saint Pierre, visiblement impressionné, invita le prospecteur à emménager et à s'installer confortablement. Le prospecteur fit une pause, puis dit : "Non, je crois que je vais suivre le reste de la bande. Après tout, il y'a peut-être du vrai dans cette rumeur !".

Rapporté par Warren Buffet, cf "Les stratégies de Warren Buffet".

Un petit dessin pour finir...

Illustration des déboires d'un boursicoteur toujours à l'envers de la tendance

Si vous en connaissez d'autres,


sommaire